Applications

Qwant – Gool.li: le plagiat ?

Vous le savez sans doute, Qwant, c’est le nom du moteur de recherche, présenté comme « made in France »qui fait le buzz depuis quelques temps. Je me disais même, qu’il va concurrencer le géant américain, Google.

Pour l’affichage des résultats de vos recherches, vous avez deux choix : en mode classique et en mode mosaïque. C’est d’ailleurs ce qui fait sa différence, comparé à Google.

Donc plus besoin d’aller sur plusieurs pages. Web, Actualités, « Qnowledgs » Graph, Social, Shopping, y compris vidéos et images où le mot clé de votre recherche est intégré s’affichent sur une seule interface.

Une nouveauté, certainement,  pour l’internaute qui ne sait pas ce qui se cache derrière.

Cependant, ma grande déception en est que, je viens de découvrir  un autre moteur de recherche, www.gool.li .

qwannt

En réalité, Qwant  est loin d’être une innovation, loin d’une création française : c’est une « copie de l’interface et des idées du concept de Gool.li.» Ce dernier a été « lancé en 2012 » et il est maroco-canadien.

Vous me direz pourquoi Gool.li n’était pas connu ?

 J’ai posé la même question à   l’architecte de GOOL.LI, Jawad Jari qui est à Montréal. Et il m’a répondu ceci : « Malheureusement, nous n’avons pas fait ni un communiqué de presse ni une vente médiatique comme ils font les MIF (Made In France). »

Ce n’est pas seulement ce vol d’idée mais ce soi-disant moteur de recherche made in France utilise les résultats de recherche de Bing et Amazon pour les afficher sur son interface. Un article intitulé « Qwant, derrière le masquedu Google killer français » publié en février explique en détails comment les résultats de recherche sur Qwant sont obtenus.

Donc, c’est dommage pour ces médias manipulés ou qui sont induis en erreur et qui pensent que c’est une grande innovation du web français.

Et pourtant, si nous analysons un tout petit peu ce que le président fondateur, un investisseur, Jean Manual Rozan,  avait déclaré lors d’une interview sur BFMbusiness, nous nous rendrons compte que même les initiateurs de Qwant savent pertinemment qu’ils n’ont rien créé de nouveau dans le domaine des moteurs de recherche : «Tout le web, le web social, les médias, tout le shopping et toutes les images sont séparés. Hors, l’internaute peut les trouver sur un seul site. C’est ce que nous faisons. Nous mettons tout sur un seul site. Les autres font que tout soit séparé. »

Seulement il avait oublié d’indiquer que même l’interface n’est pas une idée originale. Il a oublié de dire que ce moteur de recherche existe sous un autre nom. Il a oublié de préciser que c’est une idée d’un citoyen marocain et d’un autre canadien qui s’appellent Mohamed Kahlain et Jawad Jari.

Malheureusement pour eux qui n’avaient pas investi la presse classique comme le fait aujourd’hui Qwant.

Loin d’être  une fierté pour web français, ce moteur de recherche est une déception. Car les preuves sont là. Il suffit d’effectuer une petite analyse. Même si Eric Leandri a essayé de démentir.

Travailler dans le secret pendant deux ans, pour simplement plagier et regrouper des technologies qui existaient, et ainsi aboutir à un tel résultat, c’est vraiment dommage pour le web français.

PS : Je n’ai rien contre les créateurs de Qwant, seulement je ne comprends pas cette manière dont la presse classique (française) nous informe sur ce sujet.

Comments

comments

Comments
To Top