Actu Web

Séries scientifiques : Bientôt un 2ème Bloc scientifique et technique à Ziguinchor

ecole-education-classe-eleve-etudiant-baccalaureat-bac-def-examens-resultats

L’inspecteur d’académie Ismaïla Diouf a annoncé, à Ziguinchor, l’ouverture d’un deuxième bloc scientifique et technique (Bst) pour que, dès la classe de Seconde, les élèves soient initiés aux expérimentations et qu’on leur inculque l’amour des sciences et des techniques.

Un deuxième bloc scientifique et technique (Bst) est attendu à Ziguinchor, a informé l’inspecteur d’académie (Ia) Ismaïla Diouf. Il a également assuré que le projet dénommé « Parc des sciences » et appartenant à un privé créera les conditions du développement d’une culture scientifique dans la région. M. Diouf a estimé que le taux de 14,86 % d’élèves inscrits actuellement dans les séries scientifiques à Ziguinchor pourra augmenter et même dépasser le seuil national de 27%. « Comme on l’a noté au niveau de la petite enfance », a-t-il fait remarquer. L’Ia n’a pas manqué d’indiquer que, cette année, le gouvernement a fait un effort « particulier » pour la région de Ziguinchor, en la dotant de suffisamment de professeurs de mathématiques. Selon lui, ces enseignants ont été mis dans les lycées, en remplacement de ceux en Svt (Sciences de la vie et de la terre) et autres, afin que les établissements secondaires aient les ressources humaines pour pouvoir ouvrir des séries scientifiques. Le patron de l’académie de Ziguinchor a aussi fait savoir qu’il a mis en place un certain nombre de stratégies pour favoriser le relèvement du taux des élèves inscrits dans les séries scientifiques au niveau de la région. Ismaïla Diouf qui s’exprimait en marge de la réunion consacrée à la revue décentralisée du Paqueb (Programme d’amélioration de la qualité et de l’équité dans l’éducation de base) à Ziguinchor, a expliqué le faible taux des élèves inscrits dans les séries scientifiques par le refus de certains parents de laisser leurs enfants suivre ces filières, « même si ces élèves, a-t-il dit, ont de bonnes moyennes en classe de 3ème ». Selon lui, il y a des parents qui estiment qu’en s’inscrivant dans les séries scientifiques, leurs enfants risquent de ne pas réussir au baccalauréat. « Parce que, a souligné l’inspecteur  d’académie, la manière d’enseigner les sciences laisse à désirer et souvent, il y a de faibles notes ». M. Diouf a, en outre, noté que le manque de professeurs dans les disciplines scientifiques et de salles spécialisées expliquent aussi le faible taux des élèves inscrits présentement dans les séries scientifiques à Ziguinchor.

Comments

comments

Comments
To Top