Contributions

Ramadan : Comment les e-services transforment la tradition du soukerou koor

Le jeûne, le partage et la prière caractérisent les 30 jours de Ramadan. Il y a plusieurs années, une fois ce temps venu, les plus nantis offraient aux plus démunis et aux talibés, du sucre et quelques vivres en l’occurrence, en guise de solidarité et de générosité.

Aussi, les chefs de familles offre le soukerou koor aux familles voisines ou alors, au sein des familles, les aînés offrent à leurs parents des paniers garnis pour le « kheud », repas qui précède le jeûne, ou le « ndogou », la coupure du jeûne. Mais, la distance freine parfois l’envoi des paniers par la diaspora aux familles éloignées qui habitent soit à Dakar, soit dans la sous-région.

Pour résoudre ce problème, des offres sur internet ce sont développées ces 2 dernières années. Permettant ainsi aux expatriés sénégalais ou tout simplement aux résidents de Dakar de faire ce geste généreux pour leurs familles situées en région. L’on accède donc dorénavant à une offre diversifiée composée de paniers accessibles à divers budgets.

Une fois le panier choisi, c’est en procédant par virement bancaire que l’expéditeur, s’il est à l’étranger, peut régler sa commande ou recourir aux services de transfert d’argent mobile ; une habitude devenue fréquente et courante, afin de permettre aux bénéficiaires de réceptionner leurs paniers ramadan.

Les e-services et le e-commerce, avec le site Kaymu.sn en l’occurrence, facilitent dorénavant les échanges de biens entre les familles éloignées et contribuent à garder des liens chaleureux par l’envoie de cadeau surtout en période de fête ou de jeûne comme le Ramadan. Cependant, il est bien dommage de constater que, de nos jours, cette culture de la charité prend parfois des proportions toutes autres et perd peu à peu son véritable sens…

Comments

comments

Comments
To Top