Technologie

Accés à la TNT : Les cablodistributeurs redoutent une nébuleuse dans le processus

La TNT continue d’alimenter les débats aux seins des ménages mais aussi chez les télédistributeurs. En effet si le basculement n’est pas encore effectivement opéré, les cablodistrubuteurs eux”
rechignent devant le fait et réfutent le passage obligé que l’on fait aux ménages sénégalais, à se munir forcément de décodeurs numériques,  rien que pour avoir une image numérique. Certains de ses distributeurs de terminaux,  appelés décodeurs, révèlent qu’il y a une nébuleuse dans le processus de basculement et de redéfinition.

Nous avons rencontré Alioune Camara, le Secrétaire Général des cablodistrubuteurs de Thiaroye et administrateur de la SODECS (Société de cetteDistribution des Télévisions par Câble).

[tabs type=”horizontal”][tabs_head][tab_title][/tab_title][/tabs_head][tab]”On ne saurait parler de numérique spécifiquement pour la télé”. [/tab][/tabs]

Alioune Camara, le Secrétaire Général des cablodistrubuteurs de Thiaroye et administrateur de la SODECS

Selon ce cablodistrubuteur “le processus de basculement ou de redéfinition ou de remodelage ne doit pas être fait que pour la télé. Ce processus doit être collatéral c’est à dire autant pour la télé que pour la radio. Mais les promoteurs veulent fixer l’opinion sur la télévision, alors que la radio” précise-t-il , a eu une avance sur la télévision.

Pour  Alioune Camara,  en terme de numérisation pour l’audiovisuel et pour la radiodiffusion, ce n’est qu’un changement de mode. “Le mode historique c’est le mode analogique, et son changement mène vers le contexte numérique dans lequel, nous évoluons actuellement avec de nouveaux supports aussi adéquats;  c’est cela le numérique”. Ce que ce dernier ne comprend surtout pas, c’est ”Le fait que l’on ne parle que de télévision pour le passage de l’analogique au numérique.” C’est pour lui un déficit de communication. “On voit parfois des experts qui viennent parler de matière télévisuelle pour la radio, alors que la radio n’est ni la télé, ni l’informaque. La radio a eu une avance sur ces deux canaux de diffusion et d’ailleurs sur n’importe quel autre support.

À lui d’ajouter que: “Par exemple, vous prenez votre terminal comme les portables, smartphones, tablettes numériques…, s’il y a une fonctionnalité numérique, vous pouvez recevoir toutes les radios à partir de ce support. Ce n’est pas par le procède en mode analogie que vous recevez le signal mais par le procédé mode numérique“. Donc, remarque toujours notre interlocuteur, “ Il faut dire à l’l’opinion, que si on peut faire le basculement dans un court délai  pour la radio,   c’est bien possible aussi de le faire pour l’audiovisuel, par de simples procédés que nous autres cablodistibuteurs avions déjà fait en amont“.

Ce qui se passe pour Monsieur Camara, c’est justement que l’on veut  faire rembourser à EXCAF tout l’or qu’il a investi dans la TNT. Mais ce n’était pas  la peine de faire tout  ce processus et vouloir obliger les ménages sénégalais à débourser dix milles francs pour un simple décodeur.

”D’ailleurs ses applications pour la TNT sont fictives” soutient A Camara, car dit-t-il sur chaque support ou autres appareils numériques, il y a déjà ses applications de jeux, applications  d’interactivités. Alors pourquoi vendre des décodeurs à ce prix se demande-t-il  toujours.  Pour finir,  Alioune Camara persiste qu’il y a bien une nébuleuse dans ce processus de distribution et de redéfinition de ce programme sur la TNT.

Comments

comments

Comments
To Top