Actu Web

Rufisque tech Hub se lancera dans la cartographie sonore des villes du Sénégal

 Alexandre Gubert Lette,  Coordinateur de Rufisque Tech Hub, lève un coin du voile sur les projets 2015 de ladite structure. Il s’agit de Rufisque Ville Sonore. Une manière de rester lié à l’ADN de leur regroupement à savoir la mise en place de projets qui vont dans le canevas des médias que ce Hub incarne.

C’est un projet qui met en valeur le son en termes de support pour raconter une histoire dans la vie de la cité et l’action citoyenne, précise le journaliste entrepreneur TIC.

Dans un monde numérique multimédia dominé par la vidéo, il fallait pour Alexandre et ses collaborateurs créer une particularité.  Il reste convaincu que le son a une certaine magie pour lui, et une capacité que la vidéo n’a pas. Certes,  c’est toujours dans le sillage du web 2.0 reconnait-il, mais encore, le son reste particulier d’après lui.

 Atelier sur la sécurité en ligne. Un pont numérique se construit entre Nantes et Rufisque

Atelier sur la sécurité en ligne. Un pont numérique se construit entre Nantes et Rufisque

Ce projet est amorcé il y a à peine deux mois avec l’appui précis de AGL, de la Fondation Sococim, un des nombreux partenaires de RTH. Il est juste à sa phase Béta, d’abord,  sous forme de blog, a-t-il confié.  Et d’ici quelques mois le site Rufisque Ville Sonore sera lancé, à sa tête Mouhamadou Sissoko. Il sera destiné à faire la cartographie sonore des villes du Sénégal.
Cela entre dans le cadre de la promotion de l’entrepreneuriat jeune dans le département. Ainsi, grâce à la structure dirigée par AGL, 25 jeunes porteurs de projets, vont bénéficier du programme Challenge lancé il y a deux ans par le Snapse Center de Dakar, une première à Rufisque.

Pendant plusieurs mois ces jeunes sélectionnés par les responsables du Hub, vont suivre deux fois par semaine, cette formation sur l’entreprenariat jeune.
Deux projets phares qui viennent s’ajouter  au premier projet du Hub de Rufisque, à savoir le média collaboratif, echos2rues. Ce dernier est  un site qui se démarque de la pratique des médias classiques sur le web, car c’est  un média collaboratif, de développement citoyen où c’est les populations qui y mettent leurs contributions. Un projet piloté par un autre jeune, Ibra Seck Cassis. Et pour AGL,  l’aventure continue avec des projets innovants. Ce qu’on retient d’emblée c’est que 2015 est l’année de sa structure avec toutes les initiatives déjà prises et à venir.
Mouss Jaraaf pour socialnetlink

Comments

comments

Comments
To Top