Actu Web

Environnement des affaires : le Sénégal veut devenir encore plus compétitif

Le nouveau visage de Dakar. La capitale sénégalaise est en pleine mutation. De nombreuses infrastructures ont vu le jour ces derniers mois ou sont en train d’être réalisées. Le Sénégal affiche sa volonté de rejoindre le club des pays émergents, à l’horizon 2035.

Serge Rombi, euronews :
“L’ambition, c’est de faire du Sénégal un hub sur l’Afrique, et notamment sur la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest et ses 300 millions d’individus.

Pour cela évidemment, il faut continuer d’améliorer le climat des affaires, simplifier les procédures et faire baisser les coûts pour les investisseurs. Bref, rendre cette destination Sénégal, encore plus compétitive.”

Un immense chantier à 30 kilomètres au Sud de Dakar abrite le futur pôle urbain de Diamniadio. Un élément clé dans la stratégie de dévelopement du pays.

Le pôle pourrait générer 30 à 40 000 emplois directs.L’idée est d’y installer, sur plus de 3000 hectares, une vaste plate-forme industrielle, des services, des universités, des hôpitaux, des admnistrations, mais aussi bien sûr une ville nouvelle.

“Ici, dans trois ans, il y aura 3000 logements pour 15000 habitants, 300 bureaux et commerces”, explique Delphine Gnancadja, chef de projet pour le groupe Getran.

Dans cette zone du pôle urbain de Diamniadio est également sorti de terre, en moins d’un an, le tout nouveau centre international de conférences de Dakar.

Tout prêt se trouve aussi le nouvel aéroport Blaise Diagne, qui devrait être achevé l’an prochain. Il sera relié à Dakar par un train express, et par l’autoroute. Un premier tronçon de 25 kilomètres est en service depuis deux ans.

Première autoroute à péage de l’Afrique de l’Ouest, elle a été réalisée en un temps record de 44 mois par un géant Français du BTP, par le biais d’un partenariat public-privé inédit. Un système que les autorités sénégalaises encouragent d’ailleurs très largement.

“Quand vous regardez la carte de l’Afrique, vous êtes à 4-5 heures de l’Europe, 4-5 heures de vol de Etats-Unis, 5-6 heures de vol de l’Amérique du Sud, 6-7 heures de l’Asie. Donc c’est vraiment un hub. Aujourd’hui Dakar est le hub d’entrée de l’Afrique”, détaille le PDG d’Eiffage Sénégal, Gérard Senac

Lire la suite ici

Comments

comments

Comments
To Top