Actu Web

Les États-Unis garderont la main sur l’Icann encore une année de plus

il n’y a pas que Google qui repousse ses projets à 2016 : l’Icann semble victime du même travers. L’organisation, chargée d’attribuer les noms de domaines et de superviser leur commercialisation, est en quête d’indépendance depuis de nombreuses années, mais reste pour l’instant directement sous la tutelle du gouvernement américain.

Fari Chehadé, dirigeant de l’Icann, s’était exprimé par le passé sur cette question et espérait que l’Icann pourrait prendre son indépendance pour 2015. Mais dans un message posté sur le site officiel du ministère américain du Commerce, Lawrence E Striking annonce qu’il faudra bien attendre 2016 pour que le contrat liant l’Icann au gouvernement américain prenne fin. Le secrétaire adjoint précise également qu’une éventuelle reconduction de ce contrat sera possible pour trois années supplémentaires si cela s’avère nécessaire.

Un an, mais reconductible 3 années de plus

L’expiration de ce contrat était prévue pour septembre 2015, mais le secrétaire adjoint Lawrence E Stricking annonce son intention de reconduire l’accord pour un an, afin de laisser le temps à la consultation en cours autour de cette nouvelle forme de gouvernance de rendre ses conclusions.

Au début du mois, l’Icann a en effet publié le projet de réforme de sa gouvernance amorçant la transition vers un modèle multipartite, indépendant des autorités américaines. Celui-ci est actuellement en phase de consultation publique jusqu’au 8 septembre.

La nouvelle gouvernance de l’Icann entend impliquer plus largement les acteurs internationaux et représentants des Etats au sein de son conseil d’administration. La mise en place de ce nouveau modèle a été l’objet de longs débats, mais l’actuel dirigeant de l’Icann avait déjà déclaré en mai 2015 qu’il envisageait de quitter son poste au mois de mars 2016 selon le Wall Street Journal.

Louis Adam

(Source : ZDNet)

Comments

comments

Comments
To Top