Technologie

Cybercriminalité financière : Bougane Guèye Dany perd plus de 300 millions

bougane-dany-gueye-joni-joni

Bougane Guèye Danyne ne sait plus où donner de la tête. Le patron de D- média a perdu plus de 300 millions  suite à une fraude ou piratage occassionnée  sur le réseau Joni-Joni,  sa société de transfert d’argent au Sénégal. Selon le journal Libération, 286 millions de F Cfa ont été pompés sur le réseau « Joni Joni » via le compte d’un agent de La Poste de Thiès. La Section de Recherches de Dakar a arrêté huit personnes dans cette affaire qui révèle plusieurs défaillances au niveau de cette structure publique.

Le patron de « Joni Joni » doit être très remonté contre les responsables de la Poste. Alors que ledit réseau est réputé « impénétrable », 286 millions de F Cfa y ont été volés via La Poste. Ce, à coup d’envois frauduleux qui ont été effectués entre le 3 et le 11 septembre dernier.

Des sources judiciaires de Libération renseignent que ce sont les responsables de « Joni Joni » qui ont découvert le pot aux roses avant de saisir la Section Recherches de Dakar. Les gendarmes ont rapidement établi que tous les retraits et envois en cause étaient effectués à partir du compte d’un agent de La Poste de Thiès, A. Sarr.

Selon toujours le journal, « Joni Joni » a écrit une lettre au Directeur général de La Poste, Ciré Dia, pour lui demander le remboursement dans les meilleurs délais des sommes soustraites à partir du compte de son agent. Ce, non sans lui signaler que ses services devaient faire preuve « d’un minimum de vigilance ». En guise de mesure conservatoire, « Joni Joni » a d’ailleurs « débranché » son réseau de La Poste. Cette affaire pose encore le problème de la recrudescence de la cybercriminalité financière au Sénégal. Il y a de cela quelques jours, c’est le réseau « Orange Money » qui a été la cible de malfrats qui étaient aidés par deux gérants de boutique Orange. Plus récemment, la police des Parcelles Assainies a appréhendé un individu qui avait réussi à pomper 4 millions de F Cfa sur le réseau de Wari.

Comments

comments

Comments
To Top