Actu Web

Africtivistes : Pour une Afrique engagée et déterminée à construire la démocratie Youssou Ndour promet de porter le combat…

Youssou Ndour au Sommet des Webactivistes

Youssou Ndour était l’invité des Africtivistes, qui se réunissent à Dakar les 26, 27  et 29 novembre 2015, dans un hôtel de la capitale sénégalaise. Ce vendredi matin, la star planétaire et non moins ministre conseiller du Président Macky Sall du Sénégal a tenté de répondre aux questions des web activistes, blogueurs et web citoyens pendant au moins un tour d’horloge dans une bonne ambiance. Des interrogations ont essentiellement porté sur la réduction du mandat présidentiel et la suppression des visas.

« C’est important que cette rencontre se tient à Dakar. Et peut être que cela n’est pas un hasard de choisir le Sénégal » pour abriter cette première édition de la rencontre des Activistes venus de tous les pays africains. Unis pour un seul et même objectif : « l’Afrique engagée et déterminée à garantir et à construire la démocratie ». C’est le thème retenu pour cette présente édition.

Youssou Ndour en compagnie des AFRICTIVISTES

            Youssou Ndour en compagnie des AFRICTIVISTES

Invité à porter le combat auprès du Président Macky Sall, par ailleurs président en exercice de la CEDEAO,  pour une Afrique engagée et déterminée à garantir et à construire la démocratie Youssou Ndour accepte.  « Je serai vraiment votre avocat auprès du président Macky Sall, des institutions internationales et sous régionales » afin que le sens de « votre combat pour une Afrique nouvelle soit bien mené. Cela pour que ces institutions puissent actionner des choses rapidement afin d’être plus présentes «  sur tous les champs de bataille. Pour une Afrique libre et démocrate » a dit M. Ndour.

Un combat qu’il dit avoir mené même étant ministre dans le gouvernement du Président Sall. « Je suis resté moi-même. Même si des choses ont été médiatisées récemment suite à la rencontre avec le patronat français. En tout cas, nous faisons de notre mieux au sein même de l’Etat pour donner notre vision et s’engager à travers ces messages qui amènent une certaine contradiction qui font les choses doivent bouger » allant dans l’intérêt des populations, a-t-il expliqué devant le regard attentif des jeunes d’Afrique.

Pour cela, renseigne-t-il : « nous ne laissons pas passer des choses qui salissent notre réputation. Je suis activiste. Je resterai activiste.  Dans un Etat pour dire. Je suis quelqu’un qui vous encourage. Il ne faut pas céder. Il faut rester comme vous êtes », a-t-il soutenu.

 Limitation du mandat présidentiel : « la Constitution est le seul contrat qui lie un président à son peuple »

« La Constitution est le seul contrat qui lie un président à son peuple. Un contrat est un contrat, il faut le respecter. La constitution est unilatéralement décidée alors elle doit être respectée sous toutes ses formes. Il y a des conditions et je crois que de toutes les manières les gens ont compris que personne ne peut et n’aura le monopole des médias ou de la communication » a dit M. Youssou Ndour sur cette question.

Le ministre conseiller du Président Sall d’inviter les jeunesses africaines à jouer leur partition. « Je vous invite en tant que relais des populations à aborder des questions d’une manière ferme et choisir les bons angles de traitement de celles-ci qui devraient intéresser le peuple. », a-t-il martelé, avant de prendre l’exemple sur ce qui s’est passé au Sénégal en 2012.

Youssou Ndour en compagnie des Blogueurs et Cyberactivites

                       Youssou Ndour en compagnie des Blogueurs et Cyberactivites

« Nous avons eu au Sénégal un exemple partant. Abdoulaye Wade a insisté pour être candidat pour la troisième fois lors de l’élection présidentielle de 2012. Il est allé aux élections et il a été finalement battu. Il a forcé sa candidature mais il a été désavoué par le peuple. Cet exemple doit servir de leçon à l’ensemble des pays où des chefs d’Etat souhaite s’accaparer du pouvoir », s’est-t-il désolé.

Lors de cette bataille contre le troisième mandat de Wade, à l’en croire, « le peuple nous a sauvés. Nous qui étions dans la rue et partout pour dire non à cette candidature. Les sénégalais ont voté contre lui. Malgré qu’on a invalidé ma candidature, je ne me suis pas découragé. Je me suis dit il est toujours possible de passer par d’autres voies pour arriver à mes fins ».

Avant de poursuivre : « je ne viens pas dans votre gouvernement avec ma presse qui va chaque jour vous chanter vos louanges. Le journaliste est libre. Mais si cela ne vous plaît pas, c’est à vous de prendre une décision. Il ne faut pas fermer les portes », en excluant certains actes.

Suppression des visas : « l’Afrique apporte plus que l’Occident parfois même… »

Selon Youssou Ndour, ancien ministre du Tourisme du Sénégal, « le tourisme ce n’est plus lOccident vers nous. Si pour des raisons économiques, on facilite le visa aux occidentaux pour qu’ils amènent de l’argent, l’Afrique nous amène aussi de l’argent même peut être plus ».

Il faut que nos états en soient conscients. Il faut au niveau des institutions dans la sous région que les gens se disent la vérité », a-t-il expliqué dans ses propos sous les applaudissements des jeunes venus des coins et recoins de l’Afrique.

Tapa TOUNKARA  IGFM

Comments

comments

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Les plus populaires

To Top