Actu Web

Pourquoi les blogueurs ne gagnent pas assez d’argent en Afrique ?

gagner-de-largent-sur-internet

C’est l’une des questions que tout internaute se pose une fois sur la toile. Internet est devenu  un espace ou un moyen efficace pour se faire de l’argent mais aussi un moyen d’avoir une visibilité et accroître sa notoriété.

Avec le blogging, tout est possible, mais peut-on vraiment gagner de l’argent comme certains le pensent? Selon quelques -uns, la possibilité n’est plus à contester mais, il y a une grande différence sur la façon de se faire  de l’argent dans les pays développés et le continent africain.

Certains acteurs ont répondu à la question  avec quelques propositions et techniques pour renflouer son panier digital.

Dans une publication sur son profil  Facebook, le journaliste blogueur Basile Niane suscite  le débat après avoir partagé un article du site français  rue 89 qui a fait un portrait sur le jeune blogueur Nicolas, 31 ans, qui  gagne 8 500 euros par mois sans bouger de sa chaise.

Un titre qui vous donne envie de bloguer. Mais comment ce jeune a t-il fait pour avoir cette manne financière?

Selon l’auteur de l’article,  Nicolas a suivi quelques techniques pour se faire de l’argent à savoir, la pub sur son blog, l’affiliation (un système de parrainage où vous êtes rémunérés si quelqu’un clique sur un lien à partir de votre site) et les articles sponsorisés.

Cette technique semble simple, mais n’est pas très adaptée dans certains pays africains comme le Sénégal soutient Housseyni Sow administrateur de la plateforme Call Emploi. 

Selon lui “Concrètement, les meilleures méthodes pour rentabiliser un blog c’est la pub, l’affiliation et la vente de ses propres produits. Or en Afrique nous sommes un peu défavorisés par rapport à ces trois éléments. Pour la pub, les rémunérations Adsense au CPC ou au CPM africains sont de loin inférieures à ceux du public européen ou américain. Nous sommes encore plus désavantagés par rapport aux rémunérations sur Youtube“.

Mamadou Mactar , Social Media Manager, pour sa part, il pense qu’il faut du temps pour gagner de l’argent avec son blog

Un blog c’est toute une entreprise , sauf qu’aussi c’est comme un bébé. Donnes -lui le temps qu’il faut , améliores le , donnes- toi à fond, mets-toi en autoentrepreneur , monétises de la meilleure des manières et tes efforts payeront. ..oui oui j’emploie le futur” dit-il en voulant répondre à un autre blogueur qui ne croit pas trop à la monétisation de qualité.

Justement, c’est parce qu’il y a encore des obstacles à surmonter dans ce sens. Par exemple si l’on prend la méthode de l’affiliation,  la plupart de nos plateformes de e-commerce ne proposent pas cette possibilité.

Apercu-discution-comment-gagner-delargent

Il serait temps qu’elles s’y mettent pour accroître leur chiffre d’affaires et permettre aux affiliés de générer du revenu.” poursuit le  patron de CallEmploi qui reste convaincu  que  même si le chemin reste long,  les blogueurs seront les futurs millionnaires africains.

Au-delà  d’un faible taux de bancarisation, la connexion internet est coûteuse  en Afrique.

Il faut d’abord qu’il y est du monde sur internet pour que ça commence à générer de l’argent proprement dit, mais avec son tarif de connexion qui triple celui de la France, ça sera impossible de faire quoi que ce soit de solide sur internet avec un vrai projet. Faisons d’abord en sorte que les Sénégalais et les Africains puissent accéder à internet à moindre coût, nous verrons en ce moment que rien qu’avec internet l’Afrique s’en sortira ” commente Sidy Mbacké, PDG de senego, l’un des rares site qui gagne de l’argent sur internet grâce à son application mobile et son contenu.

Pour Sidy Mbacké , “‘hormis quelques pays anglophones où l’on avance à grand pas, d’ailleurs s’il t’arrive de faire un tour sur des grands sites internet du Nigeria du Kenya  et de l’Afrique du Sud, il n’est pas rare d’y voir de vraies publicités   avec des annonceurs comme Jumia .  Mais on voit bien qu’il reste du chemin à parcourir dans notre Sénégal, il sera très difficile de mettre sur pied un vrai projet web viable en se contenant uniquement des annonceurs locaux, car nos dirigeants d’entreprises au Sénégal ne savent ou ne cherchent pas à comprendre le web afin accroître leurs chiffres d’affaire…

C’est ce qu’à compris xalimasn  ou Seneweb.com, le premier portail Sénégalais qui a lancé sa plateforme de blogs qui comptent à ce jour plus de 5000 blogueurs. 

D’ailleurs les blogueurs vont bientôt pouvoir générer de l’argent grâce à leur blog dans les prochains jours. Un grand projet à saluer sachant que cela peut stimuler le blogging au Sénégal qui fait son petit bonhomme de chemin.

Aujourd’hui, plusieurs blogueurs arrivent à  vivre de leur passion, reste juste à revoir quelques aptitudes comme l‘accès à internet, la valorisation des contenus locaux à travers une politique performante...

Voici quelque conseils sur le blog de Nicolas . Vous pouvez suivre les échanges ici 

Comments

comments

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Les plus populaires

To Top