Actu Web

Les 35 jeunes innovateurs qui font bouger l’espace francophone en 2016

001 - Illustration Pour Article (1)

Les Prix Jeunesse de la Francophonie 35<35, premiers Prix Jeunesse de l’espace francophone en matière d’innovation, entendent récompenser chaque année des jeunes francophones âgés de 18 à 35 ans qui ont fait des réalisations exceptionnelles au cours de l’année dans un espace qui regroupe 900 millions d’habitants sur les cinq continents.

Sélectionnés parmi plus de 200 candidatures en provenance de vingt-six pays (De la France aux Etats-Unis en passant par le Mali, la Pologne et même le Vietnam), ces 35 jeunes innovateurs font partie de ceux dont les réalisations ont été les plus marquantes et qui seront récompensés au cours d’une cérémonie festive organisée le 29 octobre 2016 à Abidjan, Côte d’Ivoire et rehaussée par la présence de nombreux décideurs du monde francophone.

Les 35 jeunes innovateurs qui font bouger l’espace francophone en 2016 sont :

Agriculture et Agri Business

Koné Gninlnagnon (29 ans), Katio-Akpa, Côte d’Ivoire

« Aider à l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire en riz »

La Katio-Akpa Sarl est responsable de la mise sur le marché du premier riz de luxe d’origine ivoirienne (riz Délice). Koné Gninlnagnon se propose d’engager plus de 20.000 jeunes dans la production de riz en rendant disponible plus de 50.000 hectares et leur accompagnement sur les 5 prochaines années.Koné Gninlnagnon

Kpante Gambah Labopou (29 ans), Choco Togo, Togo

« Révolutionner l’histoire du cacao au Togo »

Le chocolat « Choco Togo » est le premier chocolat produit au Togo avec du cacao bio, équitable et fait avec des ingrédients 100% naturels et locaux. L’entreprise s’approvisionne auprès de 1 500 petits exploitants de cacao dans une région paupérisée du Togo.

Zodome Gildas

Zodome Gildas (32 ans), Bio Phyto, Bénin

« Proposer des intrants sains qui n’altèrent pas la santé des agriculteurs ni des consommateurs et respectueuse de l’environnement»

Chaque année, 1,5 millions de cas d’empoisonnements aux pesticides sont constatés dans les pays du Sud. Bio Phyto est une entreprise solidaire béninoise œuvrant depuis 2011 dans la production d’engrais et de pesticides biologiques à base de la graine de neem et de plantes aromatiques locales.

babacar

Appui à l’Entrepreneuriat

Birane Babacar (28 ans), Concree, Sénégal

« L’incubation virtuelle au service des entrepreneurs en Afrique »

Créer la première plateforme d’incubation virtuelle en Afrique francophone – c’est le pari audacieux dans lequel s’est lancé Birane Babacar avec CONCREE.com.

Concree a ainsi accompagné virtuellement 243 entrepreneurs et 25 startups dont le top 5 des startups accompagnées comptabilise 90,000 euros de chiffre d’affaires et plus de 30 emplois créés.

tiburce chaffa

Tiburce Chaffa (30 ans), Business coaching, Bénin

« Bâtir une nouvelle génération de business leaders en Afrique »

Tiburce Chaffa a réussi à démocratiser le business coaching au Bénin. En 2015, ce sont près de 100 jeunes entrepreneurs numériques ayant reçu un financement d’Etat qui ont été formés et coachés pour le compte du gouvernement béninois.  « Nous avons la seule application de coaching qui existe au Benin et en Afrique Noire», souligne cet entrepreneur qui a réalisé un chiffre d’affaires de 100,000 euros en 2015.

obin

Obin Guiako (32 ans), Baby Lab, Côte d’Ivoire

« Contribuer au développement de plusieurs FabLab à caractère inclusif sur le continent Africain »

Baby Lab est le premier FabLab ivoirien inscrit dans le réseau du MIT. Chez Baby Lab, des dizaines d’enfants et de jeunes jouent avec des déchets en leur donnant une seconde vie, s’initient à l’open source et l’éducation au numérique. Son objectif ? Promouvoir la fabrication numérique et l’utilisation de logiciels libres par le partage des connaissances pour faciliter l’accès au numérique pour tous.

obin gui

Blog et Innovation Média

Guebo Israël Yoroba (34 ans), Avenue 225.com, Côte d’Ivoire

« Démocratiser la pratique du journalisme et du multimédia »

Guebo Israël est un pionnier pour toute une génération de bloggeurs en Afrique noire. Il milite pour un journalisme qui replace le citoyen au cœur de l’information et crée  les « Avenues », une plateforme qui a formé à ce jour 150 jeunes à la pratique du journalisme, du blogging et du multimédia implémenté dans 8 pays d’Afrique.israel

Katche Corinne (28 ans), MyAfroWeek.com, France

« Dénicher l’ensemble des bons plans Culture Afro à Paris et au-delà »

MyAfroWeek.com est le site qui déniche l’ensemble des événements (bons plans) de la culture Afro à Paris et au-delà. Du sport à la beauté, de la mode à la musique, MyAfroWeek s’est donné pour mission de rassembler autour d’une même plateforme, l’ensemble des événements qui mettent en valeur la Culture Afro dans sa globalité (Afrique francophone & anglophone, Caribéenne, Latine…).

kouame

Kouamé Ouattara Amie (32 ans), Ayanawebzine, Côte d’Ivoire

« Réveiller les super qualités de chaque femme »

Ayanawebzine, le 1er web magazine (webzine) féminin ivoirien est une plateforme de partages d’expériences et de conseils sur la vie des femmes africaines, talentueuses, passionnées et inspirantes, il a pour but de promouvoir la femme africaine à travers ses activités, son aura, ses expériences.

ouattara.

Culture et Divertissement

Marie Esther Dupont (27 ans), co-animatrice d’émission radio, Haïti/Etats-Unis

« Apporter un peu d’Haïti à la diaspora américaine »

« Sérénade du samedi soir » est une émission radiophonique qui fait la promotion d’anciennes et nouvelles œuvres de la musique Compas d’origine haïtienne aux Etats-Unis. Marie Esther Dupont a aussi mis sur pied un réseau d’animateurs vivant en Haïti ou dans la Diaspora.

marie

Nowak Jan et Iris Munos, Drameducation, Pologne

« Promotion de l’enseignement du français langue étrangère à travers le théâtre »

Drameducation développe, depuis 5 ans, toute une série de projets qui lient le théâtre francophone contemporain et l’enseignement de la langue française. Le programme « 10 sur 10 » consiste à organiser une résidence d’écriture durant laquelle 10 auteurs francophones, écrivent en 10 jours 10 pièces de 10 pages pour 10 comédiens non francophones! Puis, ces pièces sont publiées et envoyées aux professeurs et aux jeunes intéressés au théâtre avec un accompagnement professionnel.

novac

Kakou Fonou N’Guessan Rosine (alias Yehni Djidji) (28 ans), 225nouvelles.com, Côte d’Ivoire

« Aimer le livre et encourager à l’écriture par diverses initiatives »

www.225nouvelles.com est une plateforme qui relaie l’actualité littéraire ivoirienne et offre aux auteurs une lucarne pour publier leurs productions écrites. 225nouvelles a publié 460 textes provenant de 68 contributeurs. Leur projet le plus récent à déployer : les livres sonores « Loukô » vise à permettre aux 51% d’analphabètes en Côte d’Ivoire ainsi qu’aux 200 000 handicapés visuels en Côte d’Ivoire de lire autrement.

kakou

Dirigeant et Manager

Barry Mamadou Bailo et Chaikou Ahmed Tidiane Balde, Destin en Main, Guinée

« Célébrer l’éducation par excellence »

Destin en Main est le leader dans l’organisation d’activités extra-éducatives et ludiques tels que TOP SCHOOL, une compétition interscolaire nationale télévisée annuelle en faveur des tout petits pour l’amélioration et la consolidation de l’éducation en Guinée. Elle se centre également sur l’autonomisation des jeunes à travers la formation et la création de petites entreprises.

barry

Dosso Moussa Kofamos (28 ans), « Top 10 de la Mode ivoirienne », Côte d’Ivoire

« Promouvoir une industrie de la mode en Côte d’Ivoire comme source de développement et de création d’emplois »

Précurseur dans la communication spécialisée mode en Côte d’Ivoire, son événement les ‘‘Top 10 de la Mode ivoirienne’’ donne chaque année l’opportunité à 20 jeunes créateurs d’être révélés et à des jeunes mannequins d’intégrer le milieu. Je voudrais promouvoir une industrie de la mode en Côte d’Ivoire comme source de développement et de création d’emploi.

dosso

N’Zore Kouadio N’Doli Germain (35 ans), Douce Mer, Côte d’Ivoire

« Combler le déficit en protéines animales et halieutiques »

Le déficit en protéines animales et halieutiques est évalué à 40% au profit des populations vulnérables en Afrique. La société Douce Mer commercialise des poissons congelés et viandes surgelées aux populations des régions situées à l’intérieur de la Côte d’Ivoire. Sur deux années d’exercice, avec un chiffre d’affaires de près de 400,000 euros, l’entreprise a mis en place deux unités d’exploitation qui collabore avec un groupement d’intérêt économique (G.I.E) de 30 demi-grossistes et 90 détaillantes.

kouadio

Entrepreneuriat

Bakayoko Mohamed Lamine (33 ans), Groupe Avva, Côte d’Ivoire

« Africaniser et ensuite démocratiser la consommation du café moulu »

Groupe Avva Côte d’Ivoire est une société qui produit du café moulu, du café aromatisé au gout fruité et mélangé avec des épices locales (kinkéliba, kanifi, gingembre) et des grains torréfiés. Avva a aujourd’hui 17 employés, dont 30% de femmes et un chiffre d’affaires annuel de près de 500,000 euros. L’entreprise offre ses déchets gratuitement aux horticulteurs locaux qui les utilisent comme un engrais biologique. Le prochain cap, c’est celui de pouvoir écouler l’équivalent de 1 000 000 de tasses d’Avva Café par jour en Afrique.

 bakayoko

Vangsy Goma (31 ans), Africab, Congo/Côte d’Ivoire

« Simplifier la mobilité individuelle en Afrique »

Africab est une solution de mobilité urbaine qui veut révolutionner le transport de personnes en Afrique tout en offrant des emplois stables à ses chauffeurs. Les 150 chauffeurs Africab se décrivent comme pionniers en Côte d’Ivoire. Avec une communauté digitale de plus de 40.000 personnes, Africab a fêté sa 15.000e course en 4 mois d’activité ! Depuis lors, le nombre des courses a explosé avec la marque AFRICAB qui s’impose comme le N°1 du VTC en Cote d’Ivoire.

vangsy

Hamidou Abdoulaye Nafissa (30 ans), production d’aliments pour bétail, Niger

« Auto suffire le Niger en aliments de bétail de qualité »

Issue d’une famille d’éleveurs et nomades (les peulhs), Hamidou Nafissa a fondé Salma, une entreprise spécialisée dans la production d’aliments de bonnes qualités pour bétails au Niger. Nafissa est la seule femme d’un secteur considéré comme une chasse gardée des hommes. « Exceller dans cette activité est un défi permanent pour moi.», aime-t-elle rappeler.

nafissa

Entrepreneuriat Social

Hien Kouamé Christelle (33 ans), Oniveau, Côte d’Ivoire

« Accéder pour les élèves aux devoirs et pratiques des établissements qui ont les meilleurs taux de réussite national aux examens »

En Côte d’Ivoire, sur les 5 dernières années, le taux moyen de réussite au Baccalauréat est de 31%. Sur 500.000 élèves régulièrement inscrits au cycle secondaire, ce sont près de 300.000 élèves qui n’accèdent pas au niveau supérieur chaque année. Oniveau est la plateforme d’éducation en ligne qui permet à des milliers d’élèves en Côte d’Ivoire d’accéder aux devoirs et pratiques des établissements qui ont les meilleurs taux de réussite national aux examens. Oniveau est ainsi passé d’un chiffre d’affaires de 13,000 euros en 2014 à 130,000 euros en 2015.

hien

Lalaye Didier (32 ans), dépistage et prise en charge de la bilharziose, Tchad/Hollande

« Soigner gratuitement la bilharziose à domicile »

La bilharziose représente le deuxième problème de santé publique au Tchad. Lalaye Didier a  créé un laboratoire de santé mobile de dépistage et de prise en charge de la Bilharziose dans les villages de la sous-préfecture de Torrock (50 000 habitants). Tous les parents désirant faire des examens aux enfants qui présentent des problèmes urinaires envoient un message sur un numéro spécial communiqué à tous. Les rendez-vous sont alors pris et les prélèvements ont lieu sans que les enfants n’aient à se déplacer. Les résultats sont donnés par SMS. Ceux qui sont déclarés positifs reçoivent leurs médicaments livrés directement à domicile. A ce jour, 1713 enfants ont été dépistés et 432 ont été traités avec succès.

 tiam

Tiam Calvin (29 ans), projet TECO², Burkina Faso

« Production de revêtements de toitures innovantes, écologiques et économiques à partir des déchets plastiques recyclés »

Transformer des sachets plastiques en toitures de maisons, telle est la mission que s’est assignée le projet TECO², pour atténuer la chaleur élevée générée par les toitures en tôle métallique au sein des habitats en Afrique subsaharienne. « Notre toiture a passé la phase de prototype et nous venons d’achever les travaux pour la construction d’une unité de production semi-artisanale afin de produire à grandeur réelle les premiers revêtements de toiture TECO », s’enthousiasme Tiam Calvin.

lalaye

Plaidoyer & Activisme

Birwe Habmo (26 ans), « Migration pour tous », Cameroun/Belgique

« Sensibiliser sur les conséquences et les dangers liés à la migration clandestine et la migration sélective »

Au moment où des milliers des réfugiés économiques, des réfugiés climatiques ou des migrants fuyant la guerre et les conflits se noient dans la Méditerranée en tentant de gagner l’Europe,  Birwe Habmo, conscient du fait que la migration est un droit fondamental mais paradoxalement elle reste sélective et discriminatoire, a jugé pertinente la création d’une association pour promouvoir la migration pour tous. A travers des séminaires, campagnes de sensibilisation, des expositions culturelles, des assistances mensuelles aux migrants, l’association cherche à attirer l’attention sur le droit de tous à migrer.

 birwe

Neeleshwar Urjoon (34 ans), « Braille in Paradise », Ile Maurice

« Amélioration des conditions de vie des enfants aveugles et des gens vulnérables »

A Maurice, Il y a plus de 50.000 handicapés. On note beaucoup de facilités mais très peu sont adaptées pour les jeunes handicapés. Braille in Paradise est une plateforme qui encadre les jeunes malvoyants en leur prêtant des livres en braille gratuitement via un modèle de livraison innovant qui fait intervenir la Poste. L’enfant malvoyant n’a pas besoin de se déplacer mais son facteur déposera le livre à son domicile. Quand l’enfant finit de lire, le même procédé est déclenché inversement. La librairie propose des livres en braille pour les plus petits jusqu’à 18 ans.

neel

Yousra N’Diaye (31 ans), « Mouvement Zohoura », Tchad

« Agir pour améliorer la condition des femmes au Tchad »

« Je rêve d’une société tchadienne où les filles et les garçons ont les mêmes chances et les mêmes opportunités de réussir dans la vie », aspire Yousra N’Diaye qui agit pour une pleine participation des femmes dans la vie de la société. N’Diaye est à l’origine de la création d’un collectif d’organisations de la société civile pour dénoncer systématiquement les cas de viol (mouvement Zohoura né suite au viol collectif de cette jeune fille de 16 ans en février 2016).

yousra

Service Public

Idoniyi Adémola Alexis (25 ans), Parlement des Jeunes du Bénin (PJB), Bénin

« Le jeune expert à l’écoute de tous les jeunes  »

Idoniyi Adémola mène des activités sociales qui font participer les jeunes béninois aux instances de prise de décision dans la commune de Pobè et du Bénin en général, et permettent de faire  connaître le Parlement des Jeunes du Bénin, et par ricochet le Parlement Francophone des Jeunes (PFJ). Idoniyi Adémola a été élu Jeune leader du Bénin de 2016 par la fondation Friedrich Ebert Striftung.

idoniya

Kadio Kadio Eric (28 ans), Union des Jeunes Parlementaires Africains, (UJPA), Côte d’Ivoire/Maroc

« Développement organisationnel et institutionnel de l’UJPA »

L’’Union des  Jeunes Parlementaires Africains regroupant les plus jeunes élus à l’échelle du continent, œuvre à la formation et à la mise en réseau des Jeunes Parlementaires, à la conception et à l’exécution de programmes socio-économiques destinés à la Jeunesse africaine. En charge du développement organisationnel et institutionnel de l’UJPA, Kadio Kadio Eric a défini et exécuté l’ensemble des procédures devant aboutir au fonctionnement de l’Union et à l’extension des pays adhérents à un effectif de 30 États à ce jour.

kadiokadio

Lawani Abdelaziz (33 ans), lutte contre les pratiques illégales non durables, Bénin/USA

« Fabrication et utilisation des drones pour la conservation de la biodiversité »

Lawani Abdelaziz fabrique et utilise les drones pour prévenir, identifier et lutter contre les pratiques illégales non durables telles que le braconnage, la surexploitation du bois et du poisson qui affecte la biodiversité dans les parcs W-Arly-Pendjary (WAP), un complexe de trois aires protégées en Afrique de l’Ouest qui couvre trois différents pays : le Bénin, le Burkina-Faso et le Niger. Il ambitionne la création d’une Académie du Drone pour former les jeunes sur la construction et l’utilisation des drones, la première initiative du genre en Afrique de l’Ouest.

 abdelaziz

Technologie

Aubin N’Goua (29 ans), Solar Box, Gabon

« La vulgarisation de l’énergie solaire »

Solar Box Gabon loue et vend des kits solaires photovoltaïques en forme de cube qui sont particulièrement efficaces : « Grâce au pouvoir réfléchissant des rayons qui ricochent sur les parois, elles fournissent trois fois plus d’énergie qu’un panneau solaire classique », explique Aubin N’Goua. Les Cubes Solar Box servent comme énergie principale ou comme énergie d’appoint en remplacement des groupes électrogènes, chers et polluants pour les ménages et entreprises via un contrat d’abonnement et des mensualités selon différentes formules.

aubin

Poueme Serge (33 ans), Camidus, Cameroun

« La gestion du cycle de vie de la terre par l’usage de données géospatiales »

L’entreprise Camidus a développé CALAR, une plateforme technologique pour la gouvernance du cadastre et du registre foncier qui combine le géospatial, le cloud computing et le mobile aux principes de l’urbanisme. L’adoption de ce type de technologie permettrait de prévenir les conflits fonciers, de réduire les délais de traitement des transactions foncières notamment ceux liés à l’obtention d’un titre foncier et de protéger les droits de propriété des citoyens. L’entreprise a réalisé 5 démonstrations majeures à ce jour notamment pour les Républiques du Bangladesh et du Népal.

poueme

Aminata SOW (28 ans), Genius Family, Sénégal

« Initier et accompagner les acteurs du secteur informel vers l’utilisation de solutions TIC »

Le secteur informel participe fortement à l’économie sénégalaise. Il occupe plus de 45% de la population active et représente plus de 40% du PIB. Genius Family propose des solutions web, mobile & SMS, des applications adaptées aux besoins des clients informels, PME qui arrivent aujourd’hui à avoir une traçabilité sur toutes les transactions au sein de leur entreprise sur leur smartphone ou ordinateur. L’entreprise est présente dans 5 villes du Sénégal et ambitionne se déployer durablement dans la sous-région.

aminata sow

Coup de Cœur

Berthe Wothian Hossein (32 ans), vétérinaire, Côte d’Ivoire

« Production, transformation et commercialisation des produits d’élevage bovin et leurs dérivés »

Assistant vétérinaire de formation, Berthe Wothian Hossein est à la tête de son entreprise qui intervient dans la production, la transformation et la commercialisation des produits d’élevage bovin et leurs dérivés. Avec un cheptel de 25 vaches, l’entreprise est à sa phase de démarrage avec une production de 300 litres de lait par jour. En plus de la production de lait, les futurs produits dérivés incluent le yaourt mélangé à du gingembre, à la menthe, au bissap, à l’attiéké, au thé de Gambie – des saveurs locales bien connues et appréciées des populations ouest Africaines.

berthe

Nguyen Giang Huong (32 ans), bibliothécaire, Vietnam/France

« Exploration du riche fonds d’archives de l’écrivain vietnamien francophone Pham Van Ky (1916-1992) »

C’est pendant son doctorat portant sur la littérature vietnamienne francophone du XXe siècle que Nguyen Huong découvre le fonds de manuscrits de l’écrivain Pham Van Ky.

Aujourd’hui en tant que chargée de collections à la Bibliothèque nationale de France, le travail  de Nguyen Huong vise à sortir de l’ombre cet écrivain émérite, Grand prix du roman de l’Académie Française en 1961 qui a consacré toute sa vie à étudier la rencontre Orient-Occident afin de trouver une conciliation harmonieuse entre les cultures.

nguyen

Kebe Fatoumata (31 ans), astronaute, Mali/France

« Enseigner l’astronomie dans les quartiers populaires et zones sensibles de la région parisienne »

Doctorante en astronomie à l’université Pierre-et-Marie-Curie et à l’Observatoire de Paris, Kebe Fatoumata enseigne l’astronomie dans les quartiers populaires et zones sensibles en France, afin de permettre aux jeunes de banlieue d’avoir le courage, l’énergie et l’ambition de vivre leur passion. « L’astronomie leur paraissant être un domaine élitiste je me suis dit que si je leur inculquais certaines notions de ce domaine, cela leur permettrait de déconstruire leurs préjugés et à oser avoir une ambition », raconte l’astronome. C’est la première fois que des ateliers d’astronomie sont dédiés à la résolution d’un problème social.

kebe

Comments

comments

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Les 35 jeunes innovateurs qui font bouger l&rsq...

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Les plus populaires

To Top