Actu Web

Lancement de la première chaîne YouTube contre l’extrémisme violent et pour la paix

Première chaîne YouTube contre l’extrémisme violent et pour la paix

En collaboration avec West African Research Center (WARC), Timbuktu InstituteAfrican Center for Peace Studies (Observatoire des Radicalismes et Conflits Religieux en Afrique) de Dakar, a organisé hier la cérémonie de lancement de la première chaîne YouTube sur l’éducation à la paix en Afrique «Educating for Peace». Pour faire face à l’extrémisme violent, le directeur de Timbuktu Institute, Dr Bakary Sambe, préconise des mesures d’inclusion sociale.   

«Aujourd’hui, le monde dans lequel nous vivons où il y a assez d’éléments radicalisés avec la porosité des frontières à laquelle j’ajoute la porosité des mentalités et mêmes des caisses de l’Etat, nous devons doubler de vigilance», a dit Dr Bakary Sambe.

Selon lui, les difficultés dans lesquelles on se trouve, les pays occidentaux n’ont pas de leçon à nous donner. Il y a une prise de conscience qui doit s’imposer, un vaste chantier qui s’ouvre sur le plan éducation. Au cours de son intervention, Mr Sambe a abordé  la question à savoir: Quel monde nous voulons aujourd’hui ? Le directeur de Timbuktu Institute trouve que la Communauté internationale est devenue vulnérable; aussi bien à Gao, à Toumbouctou, qu’à Paris où à Bruxelles.

Ce qui se passe sur notre espace, a-t-il constaté, est que le terrorisme se développe de plus en plus; parce que certainement ce sont les conditions d’une vie saine qui ne sont pas réunies. En plus de la réponse doctrinale, il a mis l’accent l’aspect social.

Conçu et piloté par le Timbuktu Institute, ce programme qui a reçu le soutien de l’Ambassade des Etats-Unis à Dakar; promeut la paix et le respect des différences, l’éducation au dialogue et la culture de la paix. L’accent a été mis sur l’implication de la jeunesse et des femmes dont l’apport peut être significatif dans le travail de prévention.

La création de la première chaîne YouTube sur l’éducation à la paix en Afrique «Educating for Peace» répond à un réel besoin de valorisation des ressources culturelles africaines endogènes en matière de prévention des conflits et des dérives extrémistes. L’objectif est de favoriser les discours positifs des acteurs de la paix pour donner une alternative au radicalisme et renforcer les résiliences communautaires. Pour le Directeur de Timbuktu Institute, le lancement de la chaîne You Tube est un premier jalon dans la proposition de solutions préventives contre l’extrémisme et la promotion de la paix.

Ainsi, les femmes ne sont pas en reste dans ce combat. «Elles ne sont pas seulement là pour décorer. Elles ont une longueur d’avance sur cette problématique de l’extrémisme religieux qui niait leur droit», soutiendra Mme Fatou Sarr Sow, directrice du Laboratoire genre et recherche scientifique à l’IFAN. C’est maintenant que l’extrémisme est devenu en enjeux sécuritaire de sorte que les politiques, les autres couches sociales commencent à s’en occuper.

Ch. Seck NDONG   de Socialnetlink 

Comments

comments

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top