Entreprenariat

SEEDSTARS WORLD EDITION 2018 – les candidatures sont ouvertes!

Afrique, le 21 mars 2018 – Après avoir battu des records du nombre de  prix lors de l’édition 2017, Seedstars World, la plus grande compétition de start-up pour les marchés émergents, est de retour en Afrique pour identifier les meilleures startups et entrepreneurs et accélérer leur passage à l’échelle. Les gagnants locaux seront invités à représenter leur pays lors du Sommet régional en Afrique. Ils remportent aussi un voyage en Suisse, afin de présenter leur start-up à d’éminents investisseurs et entreprises du monde entier et concourir pour gagner jusqu’à 1 million de dollars en investissements et en prix.

Lors de l’édition du tour 2018, l’équipe régionale de Seedstars Africa visitera plus de 20 villes à travers l’Afrique sub-saharienne, en organisant des bootcamps et des compétitions de pitch. Des pays comme l’île Maurice et la Zambie, entre autres, organiseront des compétitions locales pour la première fois, augmentant l’impact de la mission Seedstars sur le continent.

Seedstars a déjà fait cinq tournées réussies, mettant en lumière les entrepreneurs des économies émergentes. On peut dire que les startups africaines ont eu des succès significatifs avec 3 entrepreneurs ayant remporté le prix mondial par le passé: SimplePay (Nigeria: 2013), Giraffe (Afrique du Sud: 2015) et Agrocenta (Ghana: 2018). Dans la dernière édition du Seedstars Global Summit, qui s’est tenue le 12 avril à Lausanne, l’Afrique a battu de nouveaux records avec trois startups parmi les finalistes (outre Agrocenta), deux d’entre eux ont reçu des prix importants: GiftedMom, startup du Cameroun; Medsaf, du Nigeria, prix de l’entrepreneuriat féminin, décerné par TAG Heuer; EMGuidance, d’Afrique du Sud, lauréat du Health Tech Prize de Merck. Solar Freeze du Kenya, a également remporté le prix Africa Energy, décerné par Enel; et EDVES du Nigeria, a reçu le Prix de l’éducation de TRECC (Transformer l’éducation dans les communautés de cacao) et de l’Ecole de gestion de Fribourg (HEG Fribourg). Dans l’espoir de répéter ce succès pour les startups africaines au prochain sommet, Seedstars World entame la tournée de cette année le 29 juin à Harare, au Zimbabwe.

Aux sommets régionaux et mondiaux, les meilleures startups de chaque pays bénéficieront d’un mentorat et d’une visibilité locale. Elles feront partie du plus grand réseau et plateforme d’entrepreneuriat technologique et d’investissement à impact rassemblant entrepreneurs, investisseurs et autres acteurs de l’écosystème de plus de 80 pays à travers le monde. Les gagnants locaux auront également une chance de faire partie du programme d’accélération de Seedstars (Seedstars Growth).

“Ces dernières années, beaucoup d’intérêt s’est porté sur la croissance économique et sur le développement social de l’Afrique. Les victoires que les startups africaines ont remportées à la compétition  Seedstars World, depuis cinq ans et tout particulièrement cette année, est bien la confirmation que la qualité des startups du continent augmente», se réjouit Claudia Makadristo, qui poursuit en disant que « cette année, nous avons mis en place une stratégie plus centrée sur les pays, fondée sur un vaste réseau d’acteurs des écosystèmes locaux et nous étudions différentes initiatives pour compléter l’excellent travail qu’ils ont accompli jusqu’ici. “

Les entreprises sélectionnées pour participer aux événements locaux de Seedstars doivent avoir moins de 2 ans, avoir levé moins de 500 000 USD et avoir construit un prototype, idéalement avec une traction existante. L’équipe de Seedstars World recherche un critère supplémentaire: le potentiel de la startup de passer à l’échelle régionale et mondiale. Avec un solide réseau de partenaires régionaux tels que Merck, SPECo, Enel ou Continental, Seedstars World recherche des startups intelligentes qui traitent les défis sociaux sous-jacents dans leur pays d’origine et développent des produits rentables pour le marché mondial, pour soutenir leurs entreprises régionales et leur croissance.

Les candidatures sont, entre autres, ouvertes aux startups en Afrique du Sud, Mozambique, République Démocratique du Congo, Tanzanie, Kenya, Ouganda, Ethiopie, Nigéria, Ghana, Côte d’Ivoire, Mali, Sénégal, Cameroun, Rwanda, Angola, Zambie, île Maurice, Botswana et Zimbabwe – ici.

 

Comments

comments

Comments
To Top