Concours

Grand Prix FAAPA : le journaliste de l’APS, Mohamed Tidiane Ndiaye primé

L’Agence d’information du Burkina (AIB), au niveau de la photo, et l’Agence de presse sénégalaise (APS), au niveau de la dépêche, ont été désignées lauréates de l’édition 2018 du Grand Prix de la Fédération atlantique des agences de presse africaines (FAAPA) de la meilleure photo et du meilleur article de presse par les membres du Conseil exécutif qui se sont réunis mardi et mercredi dans le cadre de leur sixième réunion à Brazzaville, au Congo.

L’AIB a présenté une femme, portant un enfant au dos et poussant une bicyclette chargée de sacs de légumes et des feuilles comestibles à vendre au marché local, illustration de plusieurs milliers de braves femmes qui luttent au quotidien pour survivre dans des quartiers défavorisés de Ouagadougou.

L’AIB succède ainsi à l’Agence ivoirienne de presse (AIP), vainqueur de la première édition, en 2017.

Au niveau des articles de presse, l’APS devance d’un point l’AIP et de l’Agence nigériane de presse, la NAN (News Agency of Nigeria). Mohamed Tidiane Ndiaye de l’APS a présenté un article intitulé “Casamance : les femmes se rebellent contre la pauvreté” dans lequel il évoque la participation des femmes à la reconstitution du tissu économique de la région de Casamance.

Comme l’édition précédente, les deux lauréats recevront leurs prix, composés d’un certificat, d’une enveloppe de 1000 dollars US et d’un séjour au Maroc, à l’occasion de quatrième Assemblée générale de la Fédération.

Quant à l’AIP et à la NAN arrivées respectivement deuxième et troisième au niveau de la dépêche, et la NAN et le la MAP au niveau de la photo, elles se contentent d’un certificat d’honneur, signale-t-on.

La sixième réunion du Conseil exécutif qui s’est déroulée en présence du ministre congolais de l’Enseignement supérieur, Bruno J.R Itoua, s’est penchée sur divers sujets dont le rapport et les statistiques des dépêches des agences membres sur le site web de la FAAPA. D’ailleurs, les membres dudit Conseil ont félicité l’Agence de Côte d’Ivoire qui s’est classée première pourvoyeuse de dépêches à la FAAPA, retrouvant ainsi sa place qu’elle a perdu au détriment l’agence marocaine de presse (MAP) en  2017.

Créée le 14 octobre 2014 à Casablanca, au Maroc, par les directeurs généraux et responsables d’agences de presse, la FAAPA se veut une plateforme professionnelle dédiée à la promotion d’échanges d’expériences, d’informations et de produits multimédia et au partage d’idées et de réflexions sur l’avenir des agences de presse, rappelle-t-on.

(AIP)

Comments

comments

Comments
To Top