C’est aujourd’hui que l’élève Saer KÉBÉ sera fixé sur son sort. Le procureur avait requis cinq de prison ferme pour ce jeune qui avait effectué un post menaçant sur son compte Facebook.

C’était en 2015 quand cet élève en classe de Terminale S profitait de l’attaque meurtrière contre Charlie Hebdo pour dire aux Français: « Guissagoulene dara ». Ce qui veut dire en Wolof, langue locale: « vous n’avez encore rien vu ».

Ce qui a valu à ce jeune de Mbour une détention de quatre années.

 

Comments

comments