Actu Web

Externalisation à Tigo : les délégués du personnel s’y opposent et interpellent l’Etat du Sénégal

Les délégués du personnel de Tigo, s/c du Syndicat national des travailleurs de SENTEL GSM, ont tenu une conférence de presse ce samedi, pour dénoncer l’externalisation de leur cœur de métier. Ils disent : « Non, à l’externalisation à Tigo. Oui, à la valorisation de l’expertise locale. Oui, pour la préservation de nos emplois !».

Cette rencontre fait suite à la décision de la direction générale de SENTEL, le lundi 16 mars 2015, d’implémenter de manière unilatérale son projet d’externalisation ; une bonne partie de la direction technique devra être transférée à ERICSSON « avec le risque d’être licenciée en moins de 6 mois ». A cet effet, le secrétaire général dudit syndicat, Mr Papa Tamsir SECK, a indiqué que ce point a été inscrit sur une plateforme déposée à la direction générale du travail.

Compte tenu du niveau de technicité de ce point, la direction du travail leur avait renvoyé à l’interne pour qu’ils en discutent sur une durée de 21 jours. «Après quatre mois, on en a jamais discuté face à une mauvaise volonté manifeste de la part de la direction générale de SENTEL », a révélé Mr Seck.

Ce lundi, a-t- il souligné, les délégués du personnel ont été informés au même titre que l’ensemble des travailleurs sur le projet d’externalisation qui fait l’objet d’un différend porté au niveau de la direction général du travail.

Les délégués du personnel de Tigo jugent que c’est inacceptable qu’un pareil forfait soit envisagé pour ces fonctions qui sont jusque-là bien gérées par des citoyens sénégalais. «Trois jours après, ils se sont présentées aux personnes ciblées avec des lettres de transfert qui ont été rejetées. Nous nous sommes demandés pourquoi cet empressement », a déploré Mr SECK.

Depuis lors les délégués du personnel de SENTEL a assisté à des intimidations de la direction générale par des convocations individuelles. «Une centaine de personnes risquent d’être victimes de cette externalisation jugée injuste et inopportun», a-t- il relevé.

Face à cette situation, les délégués ont rompu toute négociation interne et s’en ont ouvert à la direction générale du travail, jusqu’aux plus haute autorités de ce pays pour les exposer les difficultés auxquelles ils sont confrontés. « Heureusement, c’est seulement hier, vendredi, qu’ils (les autorités) nous ont rassuré comme quoi il ont un écho favorable de ce qui se passe et ils vont faire le nécessaire pour convoquer les délégués et la direction générale de Sentel au niveau de la direction général du travail », a-t- il confié à la presse.

Aussi, il faut noter la présence à cette séance de contestations de membres de l’inter syndicale de la SONATEL qui ont à leur tour évoqué les mêmes maux au niveau leur société qui compte plus de 1 800 employés.

Le collège des délégués du personnel de SENTEL a précisé que des actions de grande envergure vont être déroulées les jours à venir…

Comments

comments

Comments
To Top