Télécommunications

Kenya : KETRACO accorde à Liquid Telecom l’exploitation de son câble de fibre optique terrestre pendant 10 ans

La Kenya Electricity Transmission Company Limited (KETRACO) a signé le 18 octobre 2017 un contrat de service avec Liquid Telecom. A travers ce traité, la société publique accorde au fournisseur de connectivité Internet, l’exploitation de son câble de fibre optique terrestre pendant 10 ans. Il permettra au FAI d’étendre sa présence en Afrique de l’Est.

La Kenya Electricity Transmission Company Limited (KETRACO) a signé le 18 octobre 2017 un contrat de service avec Liquid Telecom. A  travers ce traité, la société publique accorde au fournisseur de connectivité Internet, l’exploitation de son câble de fibre optique terrestre pendant 10 ans. Il permettra au FAI d’étendre sa présence en Afrique de l’Est.

 

Selon une déclaration de l’entreprise, le partenariat entre les deux parties commencera par la mise à niveau des connexions en fibre optique vers les zones kényanes déjà connectées au réseau national avec des lignes à haute tension de 132kV et plus, notamment Garissa, Isiolo, Garsen, Lamu, Rabai, Namanga, Meru, Machakos, Makueni, Wote, Sultan Hamud, Mwingi, Konza, Kitale, Eldoret, Kisii et Kisumu. La seconde phase portera sur l’extension des liaisons par fibre optique vers les régions éloignées du Kenya et des pays voisins, notamment l’Ethiopie, le Soudan du Sud, l’Ouganda, la Tanzanie, le Rwanda et le Burundi, ainsi que la région orientale du Congo.

Lire Aussi : La Cedeao valide le projet de règlement sur le roaming gratuit

D’après George Kuria, le directeur général du département « Infrastructure Build & Deployment » chez Liquid Telecom Afrique de l’Est, « ce nouveau câble en fibre optique permettra d’étendre notre réseau de manière significative et d’accroître la résilience de notre connectivité Internet grâce à une capacité illimitée à transporter n’importe quelle quantité de bande passante de données. Nous investirons dans des équipements de grande capacité aux points de terminaison afin d’assurer la plus grande capacité de données possible et de desservir la région avec l’Internet le plus rapide et le plus stable jamais atteint en Afrique de l’Est ».

Soure : Agence Ecofin

Comments

comments

Comments
To Top