E.commerce

DHL : “Les entreprises africaines doivent adopter le commerce électronique transfrontalier”

DHL afrique

Les volumes du commerce de détail transfrontalier devraient augmenter à un taux moyen annuel de 25 % entre 2015 et 2020.

LE CAP, Afrique du Sud, 15 mars 2018/ — Le commerce électronique transfrontalier continue à fournir une possibilité de croissance importante aux détaillants et aux fabricants bénéficiant d’une offre de produits en ligne internationale. Selon un rapport DHL (www.dpDHL.com) de 2017, les volumes du commerce de détail transfrontalier devraient augmenter à un taux moyen annuel de 25 % entre 2015 et 2020 (passant de 300 milliards de dollars à 900 milliards de dollars), soit deux fois le rythme de croissance du commerce électronique national. Steve Burd, vice-président des ventes chez DHL Express Afrique subsaharienne, déclare que cette conclusion met en évidence une opportunité sans limite pour les entreprises africaines cherchant à participer à ce commerce électronique transfrontalier.

M. Burd déclare qu’en tant que leader du marché de la logistique express, DHL Express travaille avec des milliers de clients en commerce électronique dans le monde entier, dont beaucoup en sont à la phase de démarrage. « Nous sommes par conséquent tout à fait conscients des obstacles perçus lorsqu’on envisage le commerce transfrontalier ».

Lire : DHL Expess déploie un nouveau service pour les achats en ligne au Sénégal

Il désigne cinq domaines habituels que les clients du commerce électronique considèrent comme un défi lorsqu’il s’agit de décider où commercer à l’international.

1. Le coût de la livraison express

Il n’y a aucun risque à proposer à vos clients une option de livraison express, selon M. Burd. « Les clients veulent du choix, non seulement dans la sélection de produits, mais aussi dans le délai et le mode de réception. D’après notre expérience, les clients sont prêts à payer un prix raisonnable pour un service plus rapide et plus efficace. »

2. Taux de retour

« Nous nous sommes aperçus que les taux de retour étaient en fait beaucoup plus bas sur nos livraisons internationales. Les entreprises avaient le loisir de tester et de mesurer les bénéfices par rapport aux pertes et d’ajuster leurs stratégies en conséquence. »

3. Valeurs de vente

« Nous avons découvert que les valeurs de vente augmentaient souvent avec l’introduction de la livraison express. Les clients ont tendance à acheter davantage pour justifier les coûts de livraison premium ».

4. Les affaires du client se portent bien localement

Des preuves montrent que les clients internationaux vont dépenser beaucoup plus que les clients locaux, déclare M. Burd. « Donc, même si le trafic international est limité sur votre site Web, cela peut être rentable au vu de l’effort limité. Il existe des outils en ligne qui vous donneront une indication de votre trafic international sur votre site Web. Vous aurez ainsi une idée des pays sur lesquels vous devez concentrer vos efforts. Il n’y a aucun risque à ouvrir des portes vers le marché international, uniquement le risque de rester en arrière. »

5. Ignorance des procédures et des processus douaniers

« C’est là que le choix de votre partenaire de livraison intervient. Si votre paperasserie a été remplie correctement, il ne devrait pas y avoir de délais ni de problèmes douaniers. La collaboration avec un partenaire expérimenté ayant une grande connaissance et un grand savoir-faire en matière de procédures douanières sur le continent africain favorisera l’évolution de l’offre de commerce électronique des entreprises. »

Pour soutenir et connecter davantage l’industrie du commerce électronique en Afrique, DHL Express s’est récemment engagé comme commanditaire en titre dans le cadre de la conférence DHL eCommerce MoneyAfrica Conference & Exhibition (Confex) de 2018, qui se tient les 14 et 15 mars de cette année.

« La conférence DHL eCommerce MoneyAfrica Confex s’est établie comme l’une des meilleures opportunités en Afrique de réunir des partenaires dans les secteurs des technologies financières et du commerce électronique. Cet année, l’événement propose des présentations et le partage des connaissances d’un éventail de leaders d’opinion Africains et internationaux, ont permis aux participants de formuler des stratégies innovantes pour débloquer davantage d’opportunités sur le continent », conclut M. Burd.

Distribué par APO Group pour Deutsche Post DHL.

Comments

comments

Comments
To Top