Le président du Réseau des journalistes spécialisés en TIC a profité de la 4e édition du forum d’information, de partage et de formation du  REJOTIC en partenariat avec l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des postes (ARTP), pour lancer un appel aux autorités et à l’Agence de Régulation, pour la mise en place d’un fonds pour les médias traitant de l’économie Numérique.

Ismaila CAMARA souligne en effet, qu’il urge aujourd’hui de soutenir les médias à travers le FDSUT ( Fonds de Développement du Service Universel des Télécommunications ).

J’estime qu’un Fonds de soutien aux médias traitant de l’économie numérique doit être institué pour renforcer leur dynamisme et leur autonomie, seul gage d’un contenu de qualité pouvant permettre aux professionnels de l’information de jouer pleinement leur rôle dans un secteur en plein essor. Un Fonds qui proviendrait du Fonds de développement du service universel des télécommunications (FDSUT)” dit-il lors de de son discours  à Saly.

Lire aussi l’article : Le FDSUT promet de doter 400 établissements de salles multimédias au Sénégal

Le FDSUT est un fonds regroupant la contribution des opérateurs de télécommunications fixée à 3%  de leurs Chiffres d’affaires hors taxes net des frais d’interconnexion.

Les ressources proviennent d’abord, du versement  de 5% de la contrepartie financière versée à la suite de l’attribution d’une licence de télécommunications. Ensuite, il y a l’appuis  des bailleurs  de fonds,  des partenaires au développement et des dons.

La demande  réclamée par le REJOTIC s’aligne en parfaite harmonie avec la mission que s’est fixée le FDSUT à savoir  “financer et contribuer à la réalisation de projets de télécommunications/TIC relatifs à la connectivité aux applications  et aux contenus

Lire aussi l’article : Matinée Numérique : Le Rejotic et l’Optic se pensent sur la Cybersécurité

Ismaila CAMARA a également insisté sur  le fait que les membres du REJOTIC doivent davantage s’imprégner des questions relatives à la régulation pour aller au fond de leurs reportages, enquêtes, documentaires et autres dossiers sur l’actualité des Technologies de l’information et de la communication (TIC).

Un appel qui n’est pas entré dans l’oreille d’un sourd. Dans son discours, Abdou Karim SALL, Directeur Général de l’ARTP a magnifié la demande qui pourrait être étudiée  au sein de la direction, tout en insistant sur l’importance du séminaire qui a pour objectif d’aider les journalistes à s’imprégner des missions et objectifs de l’ARTP pour mieux diffuser et relayer les informations auprès du public.

La presse spécialisée joue un rôle très important dans le développement du secteur, mais reste confrontée à un problème de financement et d’accompagnements.