170 000 EUROS INVESTIS DANS DES DISPOSITIFS MOBILES DE PAIEMENT CASHLESS

La jeune entreprise malienne UDUMA MALI (filiale du groupe français ODIAL SOLUTIONS) figure parmi les 12 lauréats de la 3ème édition du GSMA Mobile for Development Utilities Innovation Fund (M4D), soutenu par le Ministère britannique du développement international (DFID) et Scaling Off-Grid Energy: a Grand Challenge for Development. “Cette subvention de 170 000 euros va permettre d’investir dans les dispositifs mobiles de paiement cashless d’un projet visant l’approvisionnement en eau potable de 560 000 villageois de la région de Sikasso (Mali) pour les 15 ans à venir”, explique Thierry BARBOTTE, Président du groupe ODIAL SOLUTIONS et Directeur d’UDUMA MALI. “En 2018, UDUMA MALI a déjà signé des contrats de delegation de service public avec 11 communes parmi les 30 que prévoit l’ensemble du projet.”

3 Maliens sur 4 vivent en milieu rural et s’alimentent en eau potable au moyen de pompes à motricité humaine (PMH). Or, une pompe sur 2 est régulièrement en panne. « Cet état de fait entraîne des corvées d’eau toujours plus longues et pénibles, maintient un coût élevé de maintenance des pompes, provoque une dégradation des conditions sanitaires et amplifie le phénomène d’exode rural », déclare Nicolaas VAN DER WILK, Responsable des Opérations d’UDUMA MALI. Notons par ailleurs que les investissements réalisés dans des forages inexploités au Mali sont aujourd’hui estimés à près de 66 milliards de francs CFA (100 millions d’euros).

LES TECHNOLOGIES MOBILES AU COEUR DU MODELE UDUMA

Le projet, sous la tutelle du Ministère de l’Energie et de l’Eau du Mali, propose une alternative à cette situation pour la région de Sikasso. Les autorités maliennes confient en effet le service de gestion d’un parc de 1 400 pompes à un opérateur privé, UDUMA MALI. La PME malienne y assure la remise en état partielle du parc (réparation ou remplacement des pompes), la maintenance et la gestion en garantissant un service continu de l’eau potable (durée de panne inférieure à 72h) pour 15 ans minimum.

En contrepartie, UDUMA MALI est autorisée à facturer son service auprès des villageois, au litre d’eau prélevé (500 francs CFA/m3, c’est-à-dire 0,76 euro). Pour cela, les pompes sont transformées en E-POMPES, dotées de compteurs connectés. Le service de l’eau est assuré par une fontainière (1 par pompe) et par un technicien agréé (1 pour 50 pompes), dont les rémunérations évoluent en fonction des consommations d’eau. Ce nouveau modèle de service d’approvisionnement en eau potable va offrir une activité lucrative à près de 1 500 femmes de la Région de Sikasso.

Lire aussi l’article : Ghana: l’Etat, la Chambre des télécoms, le PNUD et GSMA vont booster la téléphonie mobile pour accélérer le développement

La subvention de GSMA M4D Utilities Innovation Fund va permettre à UDUMA MALI de déployer des appareils mobiles pour une collecte cashless des recettes, conjuguant les technologies Mobile Money et Near Field Communication (NFC). “Cette subvention va financer le renforcement de notre expertise dans ces technologies, ainsi que nos actions de sensibilisation des utilisateurs finaux sur leurs modalités de fonctionnement. Elle va considérablement nous aider à accélérer le lancement des operations au Mali”, explique Nicolaas VAN DER WILK.

LE M4D UTILITIES INNOVATION FUND ET LA GSMA

Le Mobile for Development Utilities Innovation Fund a été lancé en juin 2013 afin de tester et d’étendre l’utilisation des technologies mobiles pour améliorer ou augmenter l’accès aux services de l’énergie, de l’eau et de l’assainissement. A travers les 3 premières phases de financements, 53 organisations ont reçu des subventions en Asie et en Afrique. Les projets expérimentaux à des stades peu avancés ont bénéficié de subventions d’amorçage. Les projets de passage à l’échelle ou de réplication de plan de développement ont reçu des subventions de validation de marché.

Lire aussi l’article : La 5G est en danger si les opérateurs mobiles n’ont pas accès aux fréquences adéquates

La GSMA représente les intérêts des opérateurs mobiles du monde entier, fédérant plus de 750 opérateurs dont plus de 350 sociétés de la scène internationale du développement de solutions mobiles. La GSMA organise également des événements annuels majeurs tels que les Mobile World Congress à Barcelone, Los Angeles et Shanghai, ainsi que les Mobile 360 Series conferences