L’état du Sénégal veut stopper dans les plus bref délais la corruption dans le pays. C’est ce que vient de révéler le haut commandant de la gendarmerie nationale. En effet, le général Cheikh Sène a informé que les contrevenants auront la possibilité de payer leurs amendes par voie digitale, par carte bancaire ou mobile –money, directement auprès de l’agent verbalisateur.   Ce qui veut dire que  les gendarmes ou policiers n’encaisseront plus d’argent sur la route.

Pots de vin :un manque à gagner de  118,44 milliards de F CFA 

Une solution qui pourrait sortir le Sénégal de la grande corruption qui existe dans le pays. Selon un rapport  d’Étude sur la Perception et le Coût de la Corruption au Sénégal portant surtout sur les pots-de-vin, plus de 118,44 milliards de F CFA ont été versés durant les 12 derniers mois.

L’étude a été réalisée avec un échantillon de 2336 individus répartis dans sept (7) catégories de cibles que sont le Grand public, le secteur de l’Administration publique, le secteur privé, la Justice, l’Assemblée nationale, les Médias, la Société civile et les partenaires techniques et financiers.

Lire aussi l’article : Partenariat- Orange et l’UVS veulent former des millions de jeunes africains aux métiers du digital

Ces différentes catégories de cibles ont été interrogées dans les 14 régions du Sénégal selon des méthodes aléatoires et de choix raisonné. Les approches quantitative et qualitative ont été utilisées pour une meilleure complémentarité. Les interviews se sont déroulées du 25 mai au 20 juillet 2016 sur l’ensemble du territoire national.