Le développement des pays africains passera forcément par le Numérique.  Le continent très jeune,  a mille chances de compétir avec les grandes puissances si et seulement si la jeunesse se donne à fond  dans le secteur des TIC avec des programmes spécifiques et à grandes envergures.

Baidy Agne ne dira pas le contraire. Lors de son discours au Forum des investisseurs privés, il est revenu sur l’apport du secteur privé dans le développement économique du pays. Le président  du Conseil National du Patronat soutient que:

Lire aussi l’article : Le numérique, la voie royale vers l’Afrique que nous méritons

  “le Sénégal Numérique 2025 c’est possible, si nous prenons dès à présent, pleinement conscience que c’est à travers l’intelligence Artificielle couplée à la numérisation, l’autonomisation et la robotisation que se construisent l’égalité et l’inégalité des citoyens, le bien être des uns et le mal-être des autres , les avantages et désavantages comparatifs de compétitivité des nations.”

Pour lui “le numérique est un enjeu de gouvernance économique sociale et culturelle partout dans le monde.” Baidy Agne de souligner que  “l’innovation, la conception et la réalisation d’infrastructures de hautes qualité sont aussi à notre portée“‘

Nous devons l’exploiter pour hausser la croissance économique du pays.