Accroché par Le Soleil en marge du dernier Africa Ceo Forum, qui s’est tenu les 26 et 27 mars à Kigali (Rwanda), le Directeur général de la Sonatel a répondu à une question de nos confrères sur la possibilité, pour le Sénégal, d’accueillir un quatrième opérateur de téléphonie mobile.

Selon Sékou Dramé ,  “la position de Sonatel a été claire dès le début. Il suffit de regarder la situation actuelle du marché où il y a trois opérateurs. Force est de reconnaître qu’avec ces revenus qui baissent, des relais de croissance n’ayant pas forcément la même rentabilité, c’est un marché étroit ». D’après le DG  « Au Sénégal, nous sommes 14 millions de consommateurs, avoir quatre opérateurs ne nous permettrait pas de disposer de la base clientèle nécessaire pour avoir des économies d’échelle qui sont indispensables dans notre métier ».