Le Sénégal vient d’être élu « Rapporteur pour l’Afrique subsaharienne de la plénière du Centre des Nations Unies pour les transactions électroniques » (UN/CEFACT). Le mandat du pays est endossé par M. Mor Talla Diop (photo) du GIE GAINDE 2000.

C’est à Genève où se tenait les assises annuelles de la 25e plénière du Centre des Nations Unies pour les transactions électroniques (UN/CEFACT) que la précision a été prise. Le mandat Sénégal est porté par Mor Talla Diop, qui est par ailleurs le vice-président de l’Alliance africaine pour le commerce électronique (AACE) qui compte 19 Pays membres sur le continent.

Lire aussi l’article : La fintech en zone rurale, une opportunité pour booster le petit commerce

Egalement vice-président de GAINDE 2000, Diop est un homme du sérail, puisqu’il participe en tant qu’expert aux travaux de l’UNCEFACT depuis 2007.

L’homme dispose d’une expérience de plus de 20 ans dans les systèmes d’information sur de nombreux projets de modernisation et de transformation IT.

L’empreinte GAINDE 2000

Cette consécration porte l’empreinte de Ibrahima Nour Eddine Diagne, Administrateur général de GAINDE 2000.« M. Diagne a réussi à positionner l’Afrique au sein de l’UNCEFACT à la fin de son mandat », indique le bureau du CEFACT, présidé par la britannique Sue Probert, qui se réjouit que le patron de GAINDE 2000 accepte de continuer à piloter le processus de révision de la recommandation 33 relative au guichet unique.

Le Centre des Nations Unies pour la facilitation du commerce et les transactions électroniques (CEFACT-ONU) est un organe intergouvernemental subsidiaire de la Commission économique pour l’Europe des Nations Unies (UNECE), qui sert de centre de coordination au sein du Conseil économique et social des Nations Unies pour les recommandations en matière de facilitation du commerce et normes commerciales électroniques. A côté du Sénégal, le Maroc a été élu Rapporteur pour l’Afrique du nord et le Moyen-Orient.

Fatou K. WADE d’innovafrica.net