Le secrétaire britannique aux Affaires étrangères, Jeremy Hunt, a officiellement lancé le programme “English Connects” à l’Université virtuelle du Sénégal à Dakar.

Au cours des deux prochaines années, le programme soutiendra l’enseignement et l’apprentissage de l’anglais dans les pays d’Afrique subsaharienne où l’anglais est peu parlé avec accent mis sur l’apprentissage en ligne.

Ce programme du British Council vise à atteindre 7,5 millions de jeunes chaque année.

Le programme répond à l’énorme appétit des jeunes d’Afrique d’apprendre l’anglais afin de réaliser leurs potentiels. En même temps, il mettra le Royaume-Uni en relation avec la jeunesse africaine et les futures générations.

‘’Je sais d’expérience que l’apprentissage des langues ouvre de nouveaux horizons aux jeunes. Les jeunes d’Afrique ont un appétit énorme pour apprendre l’anglais, car c’est une langue d’ opportunité. C’est la raison pour laquelle nous accordons un nouveau financement à l’enseignement de l’anglais pour aider encore plus de jeunes à accéder aux possibilités offertes par notre langue, du centre financier de Londres aux arts et à la culture de renommée mondiale  ” a  soutenu le ministre des Affaires étrangères, Jeremy Hunt.

lire aussi l’article : Le British Council organise une session de formation en digital dédiée aux artistes et entrepreneurs

Pour sa part le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, Dr Cheikh Oumar Anne, a déclaré  qu'”English Connects est une excellente initiative et une expérience unique qui permet aux étudiants Sénégalais d’échanger et de partager avec les étudiants de la Grande Bretagne. Ce programme renforce également la coopération entre nos différents établissements d’enseignement supérieur.

Au Sénégal, en Côte d’Ivoire et au Mali, «English Connects» sera déployé dans sept autres pays: Niger, Cameroun, Gabon, Guinée, Djibouti, RDC et Angola à partir de cette année.

Au cours de la phase pilote «English Connects» de janvier à mars 2019:
• L’Université de Manchester et le St Giles Educational Trust ont collaboré avec 70 formateurs en anglais du Ministère de l’éducation répartis en Côte d’Ivoire, au Mali et au Sénégal pour renforcer la formation et le leadership pédagogique, ainsi que pour créer des communautés en ligne ayant un impact positif sur plus de 5 000 enseignants du secondaire.

• Garnet Education, éditeur, a testé un cours en ligne (comprenant des cours virtuels par vidéoconférence) avec neuf universités du Sénégal.
• Les étudiants apprenant le français à l’Université de Cardiff ont communiqué avec des étudiants apprenant l’anglais à l’Université virtuelle du Sénégal et à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar via des plateformes en ligne avec BILI. Les étudiants apprennent directement les langues et les cultures de chacun.

Kiros Langston, directeur du programme «English Connects» soutient :
« Travaillant en étroite collaboration avec les partenaires nationaux – y compris les ministères et les universités ici au Sénégal et ailleurs – nous testons de nouveaux projets d’apprentissage innovants afin de renforcer l’encadrement de jusqu’à 7,5 millions d’apprenants de l’anglais chaque année en Afrique de l’Ouest, pour que l’apprentissage de l’anglais soit motivant et puisse renforcer l’employabilité des jeunes, ainsi que leurs réseaux personnels et professionnelles. “

Comments

comments