Dans le courant de l’année 2019, le port du bracelet électronique dans le système pénal sera introduit en milieu carcéral pour désengorger les prisons. C’est le garde des sceaux, ministre de la justice Me Malick Sall qui a fait l’annonce dans un entretien avec la télévision publique lors de la Conférence annuelle des parquets.

Si la mesure est effective, elle viendra répondre à une demande cruciale de la société civile, et des associations de défense des droits de l’homme qui dénoncent la situation alarmante et les conditions de détention dans les prisons au Sénégal.

L’ éducation aux médias, une solution aux dérives juvéniles sur les réseaux sociaux

D’après les chiffres, les 37 établissements pénitenciers du pays accueillent 10 500 détenus sur 15 millions d’habitants. La situation de surpopulation carcérale  expose  les prisons sénégalaises qui  sont trop loin de remplir les normes en la matière.

L’introduction du port du bracelet électronique va permettra aussi d’éviter d’incarcérer les mineurs.