En Afrique de l’Ouest, des pays comme le Sénégal, le Nigéria, le Ghana ou la Côte- d’Ivoire ont des marchés très actifs selon le rapport 2019 de la GSMA.

L’année passée, les services financiers mobiles ont généré 52 milliards de dollars à l’économie. Un montant qui atteindra plus de 70 milliards d’ici quatre ans.

Ingénieur financier, Daouda Dème considère que l’essor du secteur mobile est une aubaine pour le commerce électronique, et surtout la fintech.

Ce secteur verra se développer d’autres services comme l’assurance mobile ou le crédit digital, souligne-t-il.

Lire aussi: Débriefing: WhatsApp Paiement va chambouler la Fintech en Afrique ( Daouda DEME)

« Dans nos pays où le taux d’accès aux crédits et aux services d’assurance reste assez faible, le crédit digital et l’assurance mobile pourraient jouer un rôle capital dans l’inclusion financière et sociale », relève Daouda Dème dans un entretien avec nos confrères de Scidev.

Le consultant en économie numérique a la conviction que le développement de l’économie mobile de la sous- région passe d’abord par une libéralisation de la technologie USSD.
Ensuite, il y a la mise en place d’infrastructures qui permettront de favoriser des services mobiles aux populations rurales.