La start-up Gokada, qui offre le service de la moto à la demande, a annoncé qu’elle avait collecté 5,3 millions de dollars lors d’une levée de fonds de séries-A menée par Rise Capital, de San Francisco.

La startup basée à Lagos a déclaré dans un communiqué aujourd’hui qu’Adventure Capital, IC Mid Partners, First MidWest Group et plusieurs autres investisseurs locaux anonymes avaient également participé au tour.

« L’annonce d’aujourd’hui nous permet d’accélérer considérablement nos prévisions de croissance, à mesure que nous continuons à accroître notre part de marché et à chercher à introduire davantage de fonctionnalités et de services », a déclaré Fahim Saleh, un des deux co-fondateurs de Gokada.

La startup prévoit d’utiliser cet investissement pour agrandir son parc de chauffeurs, multiplier par 10 le nombre de trajets quotidiens et acquérir les talents locaux. En outre, Gokada prévoit également d’explorer de nouveaux marchés verticaux pour la croissance des entreprises.

Lire la suite : Senstartup act au Sénégal : Quel accompagnement ?

Gokada a été lancé l’année dernière par Fahim Saleh (à gauche, sur la photo) et Deji Oduntan, qui se retirera dans le cadre de la transaction. Il sera remplacé par le directeur de Rise Capital, ancien co-fondateur et PDG de Jobberman, Ayodeji Adewunmi (à droite, sur la photo).

La start-up a affirmé dans un communiqué que, depuis son lancement l’an dernier, elle avait acquis 1 000 motos (ou okadas, comme on les appelle localement), avec des conducteurs formés, assurés et vérifiés, équipés de casques approuvés et certifiés par le US Department of Transportation.

Gokada indique avoir effectué près d’un million de trajets depuis son lancement et que son application avait été téléchargée 200 000 fois.

La startup a récemment célébré sa première année d’activité avec le lancement d’un nouveau bureau à Ilupeju, à Lagos, qui abritera une école de formation de conduite pour former et vérifier jusqu’à 500 conducteurs à la fois.

Gokada ambitionne de devenir l’avenir du transport en motos en Afrique de l’Ouest ainsi que la plateforme idéale pour les balades à moto à Lagos.