Passer à la transmission générationnelle est un impératif afin de changer l’Afrique. Les forces de défense et de sécurité doivent s’ouvrir aux femmes, aux jeunes car c’est des questions vitales. C’est pourquoi, les réseaux sociaux utilisés à bon escient  doivent être vecteur de paix et de sécurité et non de propagande.

Une proposition du Docteur Christiane AGBOTON Johnson directrice des programmes spéciaux au Centre des Hautes Etudes de Défense et de Sécurité (CHEDS). Il s’exprimait lors hier lors d’un  séminaire de lancement du Programme Jeunes, Défense, Sécurité Paix (PJDSP) organisé  par le Yali Dakar  en collaboration avec le Centre des Hautes Etudes de Défense et de Sécurité (CHEDS)