Face à la menace des réseaux sociaux avec le GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft), la question de la souveraine numérique se pose avec acuité. 

Les données numériques sont devenues le carburant des entreprises numériques, la vache nourricière des GAFAM . Certaines multinationales subsistent grâce à ces données. Cette exploitation abusive  doit être réglementée afin que les populations soient mieux protégées.  Cette protection doit passer par la taxation des GAFAM et la  protection  de nos données grâce aux dispositifs  mises en place par les Etats.

“Au Sénégal avec l’arrivée du super-calculateur, nous espérons trouver la solution“. C’est l’avis d’Ousmane THIONGANE, Coordinateur de la Cellule Digitale  de la présidence de la République que nous avons rencontré lors de  la 9e édition d’African Digital Tour tenue ce jeudi 04 juillet au King Fadh Palace. Il est  l’invité de socialnetlink. Il a abordé plusieurs sujets concernant la  Taxation des GAFAM, la Cybersécurité, projets futurs de l’Etat… 

Comments

comments