Après l’affaire du Cambridge Analytica, Facebook vient encore une fois d’être victime d’un autre scandale. Il s’agirait de la fuite dans la nature de 400 millions de Numéros de téléphones issus des utilisateurs. Un vol de données qui risque encore de faire un grand bruit tout en dégradant l’image de Facebook.

Selon le site  TechCrunch , visité par Socialnetlink, un des serveurs de Facebook ne possédait aucun mot de passe de protection. Il était donc possible d’y accéder sans aucun souci et de consulter les données y figurant. Il s’agit avant tout de l’ID des utilisateurs ainsi que de leur numéro de téléphone relié.

TechCrunch semble cependant ne pas être le seul à avoir eu accès à ces nombreuses données. Plusieurs utilisateurs se plaignent depuis quelques temps d’un nombre incroyable d’appels provenant de numéros inconnus…

Selon le site logiteque qui rapporte aussi l’information “cette nouvelle faille de sécurité vient s’ajouter aux (trop) nombreux soucis de sécurité quant à la vie privée des utilisateurs de Facebook. Les semaines se suivent et semblent malheureusement se ressembler pour le réseau social…

Malgré une conférence autour de la vie privée de ses utilisateurs en avril dernier et une promesse d’un réseau plus sécurisé, les changements semblent ne pas s’opérer.

A l’approche du lancement de sa crypto-monnaie “Libra“, cette polémique tombe très mal et entache un peu plus la réputation de Facebook. Les utilisateurs seront-ils vraiment enclins à investir dans cette nouvelle monnaie virtuelle alors que leur simple profil Facebook n’est pas sécurisé ? Difficile à croire.