La création d’un site e-commerce paraît souvent plus simple que la création d’une entreprise classique. Or au contraire, cela nécessite tout autant d’effort et de temps qu’il ne faut pas négliger.

Cela représente un vrai projet qu’il faut organiser et mettre en place avec un maximum de sérieux. C’est pourquoi la réalisation d’un business plan est indispensable dans la création de son site e-commerce. Dans un premier temps, nous nous pencherons sur les raisons de réaliser un business plan pour site e-commerce, puis nous verrons les paramètres essentiels qui vous permettront de réaliser votre business plan.

Pourquoi réaliser un business plan pour site e-commerce ? 

Concernant les sites e-commerce, nous retrouvons plusieurs caractéristiques qu’il est important de déterminer (par exemple, tout ce qui concerne la clientèle visée, les moyens financiers mis en place, le positionnement du site e-commerce par rapport à la concurrence ou encore les démarches pour créer un site internet et le faire développer). Ce projet comporte de réels enjeux et nécessite souvent l’aide d’investisseurs qui permettront à votre projet d’aboutir à quelque chose de concret. Votre business plan est alors essentiel pour convaincre les investisseurs que votre projet est bien viable dans le temps et qu’il sera rentable. 

Par ailleurs, le business plan possède une autre utilité capitale : le fait de pouvoir vous éclairer vous-même sur votre projet, mais également votre équipe et les investisseurs. Cela vous permettra de clarifier toutes les zones d’ombre et de préparer votre projet dans les détails. Le but majeur du business plan est le fait de faire comprendre votre projet à toutes les personnes qui s’y intéresse, de manière claire et attrayante pour pouvoir vous suivre en vous faisant confiance. N’importe qui doit pouvoir comprendre comment fonctionnera votre site, les moyens que vous allez mettre en place pour le créer, comment vous allez générer de l’argent grâce à votre activité, son organisation… Vous devrez y inclure tous les éléments qui définissent votre site internet. Vous devrez aussi désigner votre cible (que ce soit des particuliers ou des professionnels, leur profil sociodémographique, leur lieu d’habitation…) et savoir ce qui vous différencie de vos concurrents et qui attirera de ce fait plus de clientèle. 

Le business plan vous permettra notamment de définir votre prix de vente adapté pour être rentable, si vous pouvez gérer les futures charges pour votre projet, le nombre de visiteurs potentiels que vous allez accueillir sur votre site internet pour pouvoir être rentable, les conséquences de vos actions de publicités et de fidélisation sur votre clientèle, les plans de remboursements de vos investissements sur des périodes données, vos plans financiers et économiques ainsi que leur conséquences sur votre activité… 

Si vous souhaitez connaitre toutes les raisons qui poussent à créer son business plan  vous pouvez visiter ce lien https://blog.neocamino.com/pourquoi-realiser-un-business-plan/

Les paramètres sur lesquels il faut s’attarder pour réaliser son business plan 

Le chiffre d’affaires du site internet

L’objectif premier d’un business plan est de définir si le projet sera rentable ou non dans le temps. Pour cela, on s’attardera sur la détermination du chiffre d’affaires, la marge brute, les charges fixes du site internet et certains autres paramètres financiers. Ainsi, pour pouvoir calculer le chiffre d’affaires d’un site internet, il faut s’attarder sur le taux de conversion des proprets en clients. La plupart du temps il s’agit de 0.5% à 5% des clients qui payent effectivement leur commande sur un site e-commerce. Si vous souhaitez améliorer votre taux de conversion, nous vous conseillons de vous attarder sur une meilleure qualité de trafic sur votre site internet, c’est-à-dire que les personnes qui visitent votre site internet soient réellement intéressées par son contenu. 

Ensuite, il faut déterminer le nombre de visiteurs sur le site par jour. Il est possible d’utiliser des moyens payants pour avoir plus de visiteurs (des publicités payantes, Google Adwords…). Sinon, il faut utiliser le référencement naturel pour pouvoir arriver à une bonne position lors de recherche internet pour des mots clés précis sur les moteurs de recherches comme Google. Globalement on peut compter entre 250 et 500 visites par jour sur un site internet ayant des publicités payantes. Prenons l’exemple d’un site internet qui ferait 400 visites par jour, et qui aurait 2% de taux de conversion. Nous déduisons de ces données que ce site fera en moyenne 8 commandes par jour. 

Si vous cherchez à réaliser un business plan pour votre site e-commerce, nous pouvons vous aider grâce à un modèle de business plan : https://www.my-business-plan.fr/modele-ecommerce

La marge brute

La marge brute est déterminée en fonction du type de produits, de l’activité, du positionnement, des moyens mis en place pour chaque site internet. Elle se situe généralement autour de 30% pour les sites internet qui réussirent dans le domaine de l’e-commerce. Le panier moyen des clients doit aussi être déterminé pour savoir si votre projet sera rentable (Il s’agit du chiffre d’affaire divisé par les commandes réalisés sur le site internet). Il est ainsi conseillé de tester une version d’essai de votre site internet pour connaitre les détails de ces paramètres, si celles-ci ne correspondent pas à vos attentes vous pourrez toujours modifier certaines caractéristiques de votre activité pour qu’elle soit plus rentable. 

De manière générale, les clients préfèrent acheter un seul produit plutôt que deux. Imaginons que le prix de vente de vos produits soit de 20 € HT, et que vous réalisez une marge de 30%, alors votre marge brute moyenne par panier sera de 6 € HT (si vous réalisez 8 commandes par jour, alors vous pouvez en déduire que votre marge par jour sera de 48 € HT, que vous pouvez déterminer sur le mois ou l’année). Le calcul de votre marge brute vous sera aussi utile lors du calcul du coût de vos ventes (cela prend en compte le coût d’achat de vos produits et le coût de leur acheminement, ainsi que les coûts liés au fonctionnement du site internet, des publicités…).

Il est utile de connaitre le trafic de votre site internet. En effet, il s’agit du nombre de visiteurs de votre site internet sur un jour, ou un mois. Cela aidera à calculer le nombre de personnes qui passera effectivement commande sur votre site. Il faut ainsi différencier les visiteurs qui arrivent sur le site internet grâce aux moteurs de recherches par le référencement naturel, les visiteurs qui saisissent directement le nom de votre site internet sur la barre de recherche, ceux qui accèdent à votre site en cliquant sur un lient présent sur un autre site internet (les backlinks par exemple), ceux qui ont été attirés par une publicité et enfin les internautes que vous avez directement contactés par mail.

Les charges fixes liées au fonctionnement du site internet

Il ne suffit pas de connaitre ses charges pour comprendre le montant que vous allez payer lors de la création de votre site internet : il faut aussi déterminer tous les coûts supplémentaires qui ne font pas partie de vos charges. En effet, il faudra financer le développement de votre activité pendant toute la durée où votre site internet sera en phase de création. Quant aux charges fixes, ils varient en fonction du type de site internet dont il s’agit (un site internet qui nécessite de grands moyens de fonctionnement ou un site internet dont le fonctionnement n’est pas très complexe). En générale, il existe au minimum des charges pour les frais d’hébergement du site, la création du site internet avec ses graphiques, une agence pour avoir un bon SEO, la réalisation des publicités, les frais (administratifs) liés à la création de sa société, les payements pour Adwords, les salaires variés, quelques fournitures de bureau…

Les paramètres financiers de rentabilité d’un projet

Il existe également des paramètres important sur lesquels s’attarder avant de se lancer dans la création de son site internet. En effet, pour tout projet, il faut d’abord accumuler des fonds et les utiliser pendant une certaine période de temps avant de rentabiliser son investissement et de pouvoir rembourser ses dettes. Cette période est appelée « période d’amortissement » et elle doit être étalée dans le temps pour éviter de devoir tout rembourser d’un seul coup. 

Puis intervient le BFR qui se calcul en général par mois. Le Besoin en Fond de Roulement sur la période d’amortissement se calcul en prenant en compte des frais techniques et des frais liés au fonctionnement du site internet (publicité, fournitures, salaires, taxes, assurances, frais mobilier et immobiliers, impôts, frais annuels…). 

Ensuite, nous pouvons calculer le seuil de rentabilité (SR), qui représente le moment où les bénéfices que vous réalisez sont plus élevés que les coûts de votre entreprise. Avant ce moment vous ne recevrez aucuns revenus générés par votre site, alors qu’après avoir atteint ce seuil, vous pourrez aisément vous verser des revenus. Enfin, après avoir atteint le seuil de rentabilité, il est plus judicieux de suivre la rentabilité de votre site internet par mois. Le résultat net par panier est définit par la rentabilité mensuel divisé par le nombre de commande. Alors que le résultat brut représente le prix de vente d’un produit moins son prix de d’achat.

 

Conclusion

Ainsi, la réalisation d’un business plan pour site e-commerce est nécessaire et comprend plusieurs paramètres sur lesquels il faut s’attarder pour pouvoir compléter son business plan. Celui-ci permettra par la suite de convaincre certains investisseurs de la rentabilité du site. C’est en effet par la détermination des paramètres comme le chiffre d’affaires, la marge brute, les charges fixes, ou encore certains autres paramètres financiers qui permettent de savoir si un site internet sera viable et rentable.