L’Autorité de régulation des télécommunications et des postes reconnaît que le Sénégal n’a pas une bonne couverture réseau. Conséquemment, dans plusieurs zones du pays, les populations peinent à avoir un signal qui leur permet de téléphoner ou se connecter à internet.

Dans le cadre d’une campagne nationale de mesure de la qualité de service dans le secteur des télécommunications, Abdoul Ly, a confié que la qualité du réseau et la couverture du pays ne sont pas corrects du tout.

En effet, dans le département de Goudiry, les populations n’ont de pas signal depuis un an. Pour effectuer ou recevoir un appel c’est la croix et la bannière.

Lire aussi: ARTP- Le DG entame des visites de proximité avec les acteurs du secteur

« J’ai reçu un vocal d’un habitant du département de Goudiry. Il m’a dit que cela fait pratiquement un an que les populations n’ont pas de signal. Elles sont obligées de monter sur des arbres pour pouvoir téléphoner. Je pense que le Sénégal doit dépasser ce niveau de qualité de service », a fait savoir le nouveau patron de l’Artp d’après nos confrères du Quotidien ?

L’ingénieur promet mettra en place une autre stratégie pour régler ce manquement : « Nous allons concourir pour faire en sorte que la qualité soit ce qu’elle doit être. » Toutefois, affirme-t-il, « les opérateurs sont en train de faire des investissements conséquents pour aller dans ce sens-là, mais nous allons prendre nos responsabilités pour que cela se fasse très rapidement. »

En 2019, dans un pays comme le Sénégal, dans un pays où l’opérateur leader se fait plusieurs milliards de bénéfices, il existe des zones peu couvertes en signal.