Entreprendre dans le monde du Digital est devenu le maitre mot de plusieurs jeunes africains qui essaient tant bien que mal d’innover dans leurs secteurs respectifs. Ce nouveau challenge pousse certains d’entre eux à créer des plateformes web spécialisées afin de réduire le gap d’informations qui existe souvent chez les  internautes.

Cependant, se lancer dans le monde de l’entrepreneuriat sans accompagnement est d’abord une chose laborieuse. Souvent, certains secteurs sont envahis par des entreprises qui sont dirigées par des personnes bien “réseautées”. Ce qui fait que tous les grands marchés sont attribués à de telles structures.

Ce phénomène est plus accru dans le secteur de la communication digitale. Depuis un certain temps, on assiste de plus en plus à une prolifération d’ agences de communication et de relation  presse qui s’occupent des grosses marques internationales sur internet. Ces dernières,  entre quatre murs détiennent des comptes bancaires bien fournis, de surcroit, elles ciblent les “toutes petites start- ups” afin de  dérouler leurs  plans de communications issus   des contrats signés avec les clients.

Comment procèdent-elles  pour arnaquer les petites startups?

Ces grandes agences de relation presse et de com très réputées dans la distribution d’information se rapprochent des start- ups dirigées par des jeunes dont les institutions financières ne font pas souvent confiantes pour tenter de faire leur communication gratuitement.

Leur procédé est simple : Elles envoient  aux plateformes web spécialisées des communiqués et des textes sous forme de contributions afin de faire passer leur message sans pour autant effectuer un échange financier.

En somme, elles refusent de signer des contrats avec les plateformes web qui leur permettent d’atteindre leurs cibles.

Et pourtant, derrière ces contributions et communiqués se cachent une manne financière qui ne dit pas son nom et gardée jalousement dans des comptes bancaires suite à une longue  stratégie de charme,  tirée d’une liste d’adresses Email non conforme à la cible du client.

Résultat! les plateformes spécialisées, représentant  les vrais acteurs de la communication sont ainsi laissées en rades par les entreprises qui ont besoin de communiquer en même temps, par les agences auxquelles elles confient leurs stratégies de communication.

Avoir une liste de contacts ne suffit pas pour charmer un client. Dans le secteur du marketing Digital, plusieurs marques négligent l’aspect cible. C’est à dire, atteindre les personnes susceptibles de donner de la valeur ajoutée au produit lancé par le client.

Il faudrait que les sites web spécialisés soient plus vigilants dans ce domaine tout en imposant à leur tour de vraies propositions pouvant inciter les grosses boites à investir directement sur leur plateforme en lieu et place des agences de com qui ne cherchent qu’à se remplir les poches.

Il est donc important pour   les grosses marques  de savoir que  cette technique utilisée par la plupart des agences de communications est une vraie arnaque.