Basile NIANE, CEO de Socialnetlink, a accordé un entretien au quotidien national Le Soleil, dans le cadre d’un dossier spécial sur la politique et le numérique.Nous partageons avec vous cette partie dans laquelle il explique le métier de community manager.

A l’ère du numérique, les réseaux sociaux sont un canal incontournable dans la stratégie de communication d’un homme politique. Le community manager (Cm) leur permet d’avoir une présence digitale.

Le community manager (Cm) consiste, selon Basile Niane, expert en la matière, à gérer l’image d’une personnalité sur le web. Il permet une communication avec la communauté. Il vise aussi à mobiliser le maximum de personnes autour de lui. En d’autres termes, le Cm permet à l’homme politique de se construire une certaine notoriété sur la toile.
Aujourd’hui, à l’ère du 2.0, la présence de l’homme politique sur le web est incontournable. Nous sommes dans un monde connecté.

L’information passe vite. Il faut une certaine spontanéité et une réactivité surtout lorsqu’on arbore la casquette d’homme politique. On a besoin d’exprimer son opinion sur des questions qui intéressent le grand public telle la gouvernance du pays. De plus, il faut aussi tenir informer en temps réel la population de ses activités. A ce titre, le community manager lui permet de développer une certaine relation de proximité entre lui et la population.
« La cible est aujourd’hui sur les réseaux sociaux », informe Basile Niane.

Donc le leader politique cherchera constamment à être en contact avec les citoyens. Ce rapprochement va dans le but d’asseoir d’une légitimité populaire. Ainsi, « la première mission et la première vision d’un homme politique, c’est d’avoir une masse d’internautes sur la toile qui non seulement protégera sa personne, mais aussi représentera collectivement l’audimat, c’est-à-dire le pouvoir de vulgariser ses paroles et de pouvoir aussi recueillir l’avis de l’opinion publique et d’être quelqu’un de sûr », ajoute l’expert en Cm.

En revanche, Basile Niane prévient : « Pour le leader politique, le danger serait de ne pas aller vers eux, c’est en quelque sorte se sacrifier à un certain moment et ne pas exister sur Internet ».

Lire aussi l’article : Basile Niane sur l’utilisation d’internet : «Le digital est une chance pour les acteurs culturels»

Toutefois, l’usage du community manager dépend de l’objectif que la personne recherche sur la toile. Parce que Basile Niane note qu’ils n’ont pas les mêmes objectifs. La personne peut être simplement sur le web pour avoir une visibilité. Tandis qu’une autre peut être sur les réseaux sociaux pour avoir l’opinion publique, c’est-à-dire influencer l’avis des autres. La personne, pour atteindre son objectif, peut également chercher à partager sa vision ou un projet bien défini sur la toile.

Ainsi, certains politiques usent des réseaux sociaux dans le but de la vulgariser leurs communications, surtout lorsqu’ils ont des programmes et autres. La présence digitale leur permet d’exister en période postélectorale.

 

Mohamed DIENE (stagiaire) le soleil.sn