Le journalisme de Qualité (le contenu de qualité) a encore de beaux jours sur le web. En effet, Reporter Sans Frontières vient de lancer un nouveau projet qui va révolutionner le monde des médias en apportant une réponse à une veille doléance qui gangrenait la presse.

C’est lors d’un séminaire sur les “Fake News et les propos haineux dans les médias sénégalais” tenu à Dakar ( Saly)  que Monsieur Assane Diagne représentant RSF a annoncé la nouvelle.  Le projet “Journalism Trust Initiative”  sera une grande révolution pour la presse car, participant au  soutien de la liberté d’opinion grâce à l’accès à l’information et à des médias pluralistes indépendants.

Détourner  la manne  financière des Fakes News au profit du Journalisme de Qualité 

Selon l’ancien Rédacteur en Chef de la plateforme Africa Check, la JTI  vise à soutenir un journalisme digne de ce nom en récompensant le respect des normes éthiques et des meilleures pratiques professionnelles.

L’objectif est d’informer la prise de décision tant humaine qu’algorithmique au cœur de la distribution et de la consommation de contenu journalistique en ligne afin qu’un paysage médiatique numérique plus sain puisse émerger dont chaque citoyen et chaque professionnel des médias, mais aussi la société au sens large, pourraient bénéficier” dit-il.

Lire aussi: Rapport RSF- Les changements de régimes, une aubaine pour la liberté de presse

L’idée du projet est de pouvoir engranger le maximum de médias  pour  les aider dans le respect des normes éthiques et l’accompagnement dans les publicités online. Une manière de détourner la manne financière des Fake News au profit du journaliste. En effet, les fausses nouvelles engrangent plus de 235 millions de dollars par an.  Cet argent passe malheureusement sous le nez des journalistes qui produisent du contenu de qualité. Pour faire face à cela, le projet JTI va collaborer avec les mastodontes de la publicité à l’image de Google et Facebook afin qu’ils puissent avoir des médias de qualité, crédibles et  pouvant faciliter le marché de la publicité en ligne.

La JTI, une chance pour la presse africaine 

Lancée en Europe et aux USA,  avec Reporters sans frontières ( en partenariat avec l’Union européenne de radio-télévision (UER), le Global Editors Network (GEN) et l’Agence France-Presse (AFP), la  JTI est  actuellement soutenue par UNESCO et regroupe déjà  des fondations d’universités, de groupes de presse, d’organisations syndicales, patronales, etc. 

En Afrique le  projet n’est pour le moment disponible que dans 3 pays. Le Sénégal, le Togo et le Mali.

Elle  sera expérimentée  au Sénégal (avec le soutien du Syndicat des professionnels de l’information et de la communication (SYNPICS)  au  Mali avec le soutien de la Fondation suisse Hirondelle et au Togo avec le Conseil national des patrons de presse (CONAPP). 

Les organes de presse qui veulent intégrer la Plateforme doivent s’inscrire au plus tard le 18 octobre 2019  sur ce lien