La dématérialisation n’est pas qu’un buzz word pour l’Etat sénégalais. La ministre de l’Economie numérique l’a rappelé ce matin, à Dakar, en annonçant que 40% des services administratifs seront numérisés, de même que 50% des paiements de redevances dus à l’Etat d’ici 2025.

Inscrit en bonne place dans la Stratégie Sénégal numérique 2025 (SN2025), le numérique constitue un sujet pris à bras-le-corps par l’Etat du Sénégal.

Rien que pour la dématérialisation des procédures administratives, le pays est assez avancé.

Selon la ministre de l’Economie numérique et des télécommunications, Ndèye Tické Ndiaye, « 40% des services administratifs seront numérisés, de même que 50% des paiements de redevances dus à l’Etat d’ici 2025. »

C’est ainsi que dans le cadre de la modernisation de son administration, « le Sénégal s’est inscrit dans un processus de transformation digitale. C’est tout le sens des initiatives du président Macky Sall, notamment le Programme d’appui à la modernisation de l’administration (Pama), pour une efficacité plus optimale des services rendus aux populations », a déclaré la ministre.

Elle s’exprimait, à l’ouverture du Forum libéral sur le thème : Le numérique comme réponse aux défis du développement.

Un des secteurs clés de la seconde phase du Plan Sénégal émergent (PSE), le numérique contribue à hauteur 6% dans le PIB. L’objectif étant de porter ce taux à 20% à l’horizon 2025, a-t-elle rappelé.

Hawa THIAM de innovafrica