Abdoul LY, Directeur général de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP), a signé les Actes finals de la Conférence Mondiale des Radiocommunications (CMR-19). Cette rencontre s’est tenue à Sharm El Sheikh en Egypte du 28 octobre au 22 novembre 2019.

Les Conférences Mondiales des Radiocommunications ont pour objectif de passer en revue et, s’il y’a lieu, d’amender le Règlement des Radiocommunications, traité international entre États membres de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), visant à faciliter l’accès équitable au spectre des fréquences radioélectriques et à l’orbite des satellites géostationnaires ou non géostationnaires. Elles permettent de lutter contre les brouillages préjudiciables (interférences) qui pourraient être causés par les systèmes radio d’un pays vis-à-vis de ceux d’un autre pays.

L’édition de cette année s’est tenue sur la base de l’ordre du jour fixé par la Conférence précédente (CMR-15) et conclut un cycle de quatre années d’études techniques. Elle a enregistré 3400 participants.
Les résultats de la CMR-19 impacteront positivement de nombreux secteurs économiques :

  • communications électroniques : des fréquences au-delà des 24 GHz pour la 5G, des plateformes à haute altitude pour les besoins en connectivité des pays en développement, l’harmonisation des fréquences pour l’internet des objets (IOT), l’extension des bandes de fréquences pour le Wifi ;
  • les systèmes satellitaires : de nouveaux systèmes pour la connectivité dans les avions, les navires et les trains (ESIM) ;
  • le transport : harmonisation des fréquences pour les systèmes de transport ferroviaire et terrestre, le renforcement du système de détresse et de secours en mer.

Le Sénégal a participé de façon remarquable à cette « Coupe du monde des fréquences » avec une délégation composée d’experts des Radiocommunications de l’ARTP, du secteur privé sous la coordination du Ministère de l’Économie Numérique et des Télécommunications.

C’est aussi le lieu de rappeler que cette participation fait suite à quatre années de préparation nationale durant lesquelles l’ARTP a regroupé, par des séries de réunions, tous les acteurs du secteur des Radiocommunications pour échanger sur les points à l’ordre du jour de la Conférence en question.
A l’issue de ces rencontres nationales, une position commune du Sénégal sur les différents points à l’ordre du jour, a été élaborée.

Lire aussi l’article : Analyse de l’interdiction par l’ARTP de la gratuité de WhatsApp à Free ( Mountaga Cissé)

Le Directeur général de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes, Monsieur Abdoul LY, a mis à profit la présence à Sharm El Sheikh de Monsieur Houlin ZHAO, Secrétaire Général de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), de Monsieur John OMO, Secrétaire Général de l’Union Africaine des Télécommunications (UAT) et de Monsieur Mario MANIEWICZ, Directeur du Bureau des Radiocommunications (BR) de l’UIT pour organiser des rencontres avec ces hautes personnalités du secteur mondial des Télécommunications. Ces derniers ont tous loué le dynamisme du Sénégal dans le secteur du Numérique.

Monsieur Abdoul LY, après les avoir tous félicité pour la bonne organisation de la Conférence, a réaffirmé la volonté de l’État du Sénégal de faire du Numérique un secteur prioritaire dans sa marche vers l’émergence économique et sociale.