La campagne Connect Rwanda  Challenge a été lancée par  le PDG de MTN,  pour offrir des smartphones aux citoyens, voire aux familles qui n’en possèdent pas.

D’après le ministre des TIC et de l’Innovation, Anadolu Paula Ingabire, le Rwanda a numérisé plusieurs services et de nombreuses entreprises se lancent dans le commerce électronique. En conséquence, les smartphones restent un outil nécessaire pour permettre aux citoyens de parcourir la chaine de valeur numérique.

Malheureusement, le taux de pénétration du téléphone mobile est de 79,8%, loin de celle du smartphone qui est de 14,6%.

Lire aussi: MTN lance le Smart Feature phone pour démocratiser l’accès à Internet en Afrique

Ce qui fait que parmi les 10 millions de Rwandais qui possèdent des téléphones, seulement 1,6 millions ont des smartphones.

D’après le site Rwanda-podium, l’initiateur du défi, le PDG de MTN, Mitwa Kaemba Ng’ambi, a mis au défi le président Paul Kagame, le ministre des TIC et de l’innovation Paula Ingabire et le PDG de la banque BPR, Maurice Toroitich, de se joindre au défi et de prendre des engagements.


Pour le président les smartphones ne devraient pas être un luxe. C’est pourquoi il faudra se mettre au défi afin de faire des smartphones un outil quotidien permettant à tous les Rwandais de réaliser leur potentiel.

D’ailleurs tous ses enfants se sont lancés au défi. Kagamé l’a fait savoir au mois de décembre passé sur Twitter.

 

Connect Rwanda, « cet appel de dons de smartphones s’adresse à tous les citoyens, les entreprises, les organisations de la société civile et les amis du pays », déclare le Ministre Anadolu Paula Ingabire.

Le ministère des TIC et de l’innovation mène la campagne en partenariat avec la société de télécommunications locale MTN Rwanda, qui a promis des cartes SIM gratuites, un gigaoctet de données gratuites par mois pendant trois mois et jusqu’à 50% de réduction sur les forfaits de données au cours des 12 premiers mois.

Lire aussi: A la découverte du Mara Phones, le premier smartphone fabriqué au Rwanda

«Tout le monde est invité à s’engager. Les promesses peuvent prendre la forme de smartphones – n’importe quel nombre – ou d’argent liquide ».

Les bénéficiaires visés sont les Rwandais qui ne sont pas encore connectés aux smartphones, y compris les familles sans smartphone et celles avec des téléphones portables, peut- on lire sur actualité-news.

Les autres à considérer sont ceux qui ne sont pas connectés mais qui peuvent se permettre de payer pour les données ainsi que les personnes handicapées et les travailleurs sociaux bénévoles.