Les services de vidéo à la demande vont  bientôt connaitre un grand changement en Cote d’ivoire. En effet, l’état ivoirien veut désormais  taxer tous les services  sans pour autant précisé la date exacte du démarrage de cette décision.

Selon nos confrères de AgenceEcofin,  la taxe sera de 3 % sur le montant versé par le client pour bénéficier du contenu de l’entreprise taxée.

Tous les moyens ont été mis en œuvre pour que même les grandes entreprises comme Netflix, YouTube et Dailymotion paient la taxe” selon Ouattara Sié Abou,  le directeur général des impôts, lors d’une conférence de presse sur l’annexe fiscale 2020.

“Pour y parvenir, la direction générale des impôts collaborera avec le ministère de la Communication. 40 % des taxes perçues sur la vidéo à la demande seront versées à l’Office national du cinéma, tandis que les 60 % restants seront affectés au Fonds de soutien à l’industrie cinématographique”