Les deux anciens directeurs généraux de l’Autorité de régulation des Télécommunications et des Postes (Artp), Ndongo Diao et Daniel Goumbalo Seck, poursuivis pour délits financiers, ont été condamnés à payer 52 millions de Fcfa.

Lire aussi l’article : Rencontre avec les opérateurs: l’ARTP veut mettre fin à la mauvaise qualité du réseau

Les deux anciens responsables de l’Artp, étaient jugés par la Chambre de discipline et financière de la Cour des comptes pour des manquements dans le cadre des passations de marchés sans publicité suffisante par entente directe sans preuve. La procédure a été enclenchée suite à un présumé scandale de 10 milliards de Fcfa à l’Artp, dans la période 2005-2012 et sur la base d’un rapport de l’Inspection général d’Etat (Ige).

Avec LeSoleil