La décision du gouvernement britannique du 28 janvier dernier qui a officiellement confirmé la participation de Huawei dans le déploiement de la 5G sur son territoire initie la nouvelle stratégie globale du groupe chinois, qui, bloqué par l’embargo américain, va diversifier davantage ses partenaires économiques en misant sur l’Europe et l’Afrique. 

Sur le continent africain, le géant technologique chinois est implanté dans une quarantaine de pays et fournit plus de la moitié du réseau 4G. Il est non seulement un des principaux acteurs industriels, mais aussi l’un des leaders en matière d’innovation et de technologie de pointe sur le réseau 5G dans des domaines aussi divers que la santé ou le développement des smart cities.

Fibre optique : un investissement majeur

Chargée de doter l’État Sénégalais d’un accès à internet haut débit et autonome, l’Agence de l’informatique de l’État (ADIE) travaille en étroite collaboration avec le groupe Huawei. Les deux parties ont travaillé ensemble pour construire près de 4500 km de fibre optique et d’obtenir un data center qui est, aujourd’hui, utilisé par l’ensemble des administrateurs.

Un investissement capital qui favorise une meilleure sécurisation de la connectivité à l’échelle nationale et permet d’appréhender l’augmentation en débit indispensable au développement numérique des territoires de la zone sénégalaise.

Aujourd’hui, le continent africain connaît une croissance rapide, porté par une dynamique entrepreneuriale et une volonté clairement marquée de s’inscrire dans le mouvement mondial. Le secteur numérique, à travers le plan ‘Sénégal numérique 2025’ peut constituer l’un des principaux moteurs du développement économique du pays au cours des prochaines années. » précise M. Jibin CAO, le président de Huawei pour l’Afrique du Nord.

Développement des talents sénégalais dans le domaine des TIC

 

De 2016 à 2019, 29 étudiants sénégalais ont bénéficié du programme de « Seeds For the Future » initié par Huawei visant à former les étudiants aux NTIC. Ce programme a été mis en place pour aider les étudiants à apprendre des solutions de Huawei et à les accompagner dans leur future carrière professionnelle.

Dans le but de contribuer au développement de l’écosystème de talents et faire face aux impératifs de la transformation digitale, Huawei a également lancé l’ICT Competition en faveur des étudiants africains. Cette compétition internationale en technologies de pointe se veut comme moments de partage, d’échanges autour d’une compétition de haut niveau.

ICT Competition de Huawei est un évènement très attendu par les étudiants Sénégalais et cette année encore, le nombre d’inscrits s’est élevé à près de 1.300, dans 56 universités. Huawei s’affirme donc comme un acteur global du secteur, en ciblant les entreprises, les consommateurs et les jeunes talents africains. Rappelons que Huawei est installé depuis 2005 au Sénégal et compte plus de 200 employés, dont 60% de locaux.