Le zircon est une pierre précieuse qui entre dans la construction des réacteurs nucléaires, des piles à combustible, des pompes électrochimique, les capteurs d’oxygène, des matériaux de construction.

Le 4éme gisement de zircon le plus important au monde se trouve au Sénégal, dans la zone des Niayes, précisément à Diogo.

La mine de Diogo s’etend sur plus de 100km le long de la grande côte. Elle produit 80000 tonnes de zircon par an ( soit 7% de la production mondiale)

90% des parts appartiennent à un consortium franco-Australienne ( MDL et Eramet) et seuls 10% reviennent au Sénégal

La tonne de zircon est vendue au minimum à 970€, soit 635 335frs cfa. Donc le montant de la production annuelle est estimé à 77 600 000 €, soit 50 828 000 000 frs CFA.

En plus du Zircon, sur le même site, ils exploitent aussi un autre minerai, l’ilménite ( 600000 tonnes/an), qui est utilisé aussi en sidérurgie et dans l’industrie des pigments.

En dépit de la mane financière qu’elle tire de l’exploitation de notre sous-sol et des impacts négatifs sur le foncier et sur l’économie ( expropriation des paysans et éleveurs) de la zone des Niayes…

la société n’emploie que 700 sénégalais, généralement à des positions sur-exploitées, avec un salaire peu décent, et des contrats précaires et révocables. Centres de santé et écoles promises aux riverains par la société sont toujours à la traîne.

L’Etat du Sénégal a cédé une autre mine à Astron dans le sud du Pays, a Niafourang, en Casamance. Mais les population de la localité refusent l’installation du projet.

Une seule question s’impose inexorablement à nous. Qu’est-ce que le Sénégal gagne ? Que va-t-on léguer à nos fils? Le rôle de d’un état n’est il pas de garantir la sécurité et la souveraineté de son pays?

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet