mardi, juillet 5, 2022

Vidéo lomotif de la jeune fille qui fait le tour de la toile camerounaise

2 commentaires

La nouvelle tendance chez les jeunes de la nouvelle génération est qu’ils filment tout. Eh oui! Pour les jeunes aujourd’hui, avoir des souvenirs dans tout ce qu’on fait est primordial.

Se filmer en train de manger, en train d’aller au petit coin, en train de faire la fête, en train de pleurer et même en train de faire l’amour avec son partenaire… tout paraît normal même si parfois ils se préservent d’afficher ces images qui exposent directement le côté intime. Du moment qu’ils l’ont dans leur téléphone c’est le plus important.

Lire aussi: Vidéo scandale des lycéennes dansant le Twerk (Gabon)

Malheureusement, lorsqu’on sait qu’on détient dans son téléphone portable (qui se veut d’abord personnel), des images ou vidéos assez personnelles, on se préserve de le donner à qui le veut car comme on le dit souvent: “ta mort ne vient jamais de loin” .

Lire aussi: Vidéo lomotif qui fait le buzz

 

 

Une phrase qu’une jeune demoiselle au nom de Raissa n’a pas daigné prendre à cœur car semble-t-il qu’elle serait une personne qui accorde sa confiance à qui la veut.

Aujourd’hui donc, elle est humiliée auprès de milliers de personnes qui sans toute gène ont réussi à voir sa nudité gratuitement ! Une situation embarrassante qui plonge la jeune Raissa dans une tristesse énorme car désormais vue d’un autre œil par sa famille, ses amis (es) et des personnes qui ne la connaissent même pas. Elle est jugée, brimée, insultée et même rejetée…

Lire aussi: Togo- Des vidéos Lomotif secouent les réseaux sociaux et l’opinion publique

En effet la jeune demoiselle a dans son téléphone de multiples photos et vidéos intimes d’elle ainsi qu’avec son partenaire avec qui elle se plaisait souvent à faire des s6$tapes. Parmi ses vidéos, quelques unes vont se retrouver accidentellement sur la toile à cause d’un ami à elle qui les a posté sur son statut et qui s’est ensuite fait relayer par une autre autre amie de Raissa. Le pire étant fait, aucune issue n’est possible pour rattraper l’erreur!

 

La petite Raissa à présent subi les railleries de plusieurs communautés qui n’hésitent pas à la crucifier. Tandis que D’autres plus souples, compatissent et profitent même pour interpeller les personnes qui se lient d’amitié avec d’autres. Quoiqu’ il en soit, la douleur de la jeune fille est encore forte et seule, elle ne pourrait gérer comme il le faut

Lire aussi: Vidéos lomotif des élèves au Togo: Inquiétudes des parents

 

Comme l’avait si bien dit l’artiste Coco argentée: “c’est l’amitié là qui nous tue”

 

Avec newsclic