La réflexion se poursuit en Ethiopie quant au projet de libéralisation du secteur des télécoms et de privatisation d’Ethio Telecom, jusqu’ici la seule compagnie de téléphonie du pays aux 100 millions d’habitants.

Le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, a reçu, ce lundi 7 septembre, les responsables du secteur national des télécoms pour recueillir leurs « commentaires », a-t-il rapporte La Tribune Afrique.

40% à une entreprise internationale, 5% au public

Selon les détails de cette rencontre livrés par la chaîne Fana Broadcasting, l’Etat conservera 55% du capital d’Ethio Telecom, une participation de 40% sera vendue à une entreprise internationale, tandis que 5% du capital sera proposé aux citoyens.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet