Plus besoin d’entrer dans une pharmacie pour trouver un médicament. Désormais, l’application Urpharm fait le travail pour vous.

Une fois qu’une pharmacie s’inscrit sur la plateforme, son inventaire ( stock) est automatiquement téléchargé et classé selon le nom du médicament, le code du médoc, afin de faciliter la localisation qui se fait via l’activation du GPS.

31 pharmacies ont été déjà répertoriées dans l’application selon Leslie Asanga, PDG et co-fondateur de Urpharm.

« Notre objectif est de faire en sorte que, personne ne meurt par manque de médicaments qui se trouvent probablement sous un étagère d’une pharmacie . Nous avons déjà répertorié 31 pharmacies à travers le pays grâce à une équipe de jeunes déployée sur le terrain. Nous voulons recenser autant de pharmacies possible pour faciliter la localisation des médicaments » a t-il expliqué dans l’émission Echotech animée par la journaliste Annie Payep.

Pour vulgariser le projet et pousser les Camerounais à télécharger l’application, un système de parrainage et l’accumulation de points a été intégré.

L’utilisateur reçoit une réduction de 20% de ses commandes dès qu’il télécharge pour la première fois l’application.

En plus de cela, il suffit de demander à un ami ou à votre réseau de télécharger l’appli et d’effectuer le premier achat via un lien de parrainage, pour gagner en retour, une réduction de 10% lors du prochain achat. L’application a également intégré à l’accueil, tous les réseaux sociaux pour faciliter le partage.

LIRE AUSSI  Clubhouse: A la découverte de l’application ultra-sélect

Leslie Asanga explique cependant qu’il a fait face à d’énormes difficultés dans la mise en oeuvre du projet Urpharm. Il évoque le retard de l’utilisation de la technologie et le refus de participation des pharmacies dans le pays.

Malgré cela, Leslie compte avancer et déployer la solution partout en Afrique subsaharienne parce que « d’après une analyse du marché dans plusieurs pays du continent, nous avons constaté que le Ghana, le Nigéria et le Kenya étaient économiquement plus attrayants que le Cameroun.

Si nous avons décidé de lancer le projet au Cameroun , c’est parce que nous comprenons le problème de notre propre pays. Nous voulions que nos familles et amis basés au pays soient les premiers à bénéficier de cette solution avant de s’étendre dans d’autres pays » a jouté Asanga.

Urpharm disponible sur Android et IOS a été lancée par trois jeunes Camerounais issus de la diaspora. L’application, en phase de projet, a déjà reçu le prix Storn de l’innovation en Santé

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet