Le chef de l’Etat a préconisé mercredi en Conseil des ministres une ‘’large concertation’’ en vue de la mise en œuvre effective de ‘’la nouvelle doctrine’’ de la convention Etat-employeurs, qui doit favoriser la création d’au moins 20.000 emplois. 

Il a demandé aux ministres chargés de l’Emploi, du Travail, des Finances et de l’Economie d’‘’organiser, dans les meilleurs délais, une large concertation avec le secteur privé, afin d’opérationnaliser la nouvelle doctrine de la convention Etat-employeurs’’. Cette convention va permettre de créer ‘’20.000 emplois aidés au moins’’, selon le communiqué du Conseil des ministres

En perspective de la célébration de la Fête internationale du travail, le 1er mai, Macky Sall avait appelé les ministres chargés de l’Emploi, du Travail, des Finances et de l’Economie à actualiser, de concert avec le secteur privé, la convention Etat-employeurs, à la lumière des orientations relatives à l’emploi des jeunes. Lors du conseil présidentiel sur l’emploi des jeunes, en avril dernier, il avait annoncé que le budget de la convention Etat-employeurs allait passer de 1 milliard de francs CFA à 15 milliards par an. Le montant de ce budget pour l’année en cours est de 9,6 milliards francs CFA, selon le chef de l’Etat. 

LIRE AUSSI  Opportunité- Devenez Instructeur Certifié Unity (UCI) avec la DER

Il a profité du Conseil des ministres pour revenir sur le lancement effectif des opérations de recrutement, les formations et les financements prévus dans le cadre du Programme d’urgence pour l’insertion socioéconomique et l’emploi des jeunes. Macky Sall a demandé au ministre de l’Emploi, de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Insertion d’‘’accélérer l’installation, sous la direction des préfets, des pôles emploi-entrepreneuriat dans les départements’’.  

Le but visé est d’‘’asseoir le dispositif intégré d’accueil, d’orientation, d’accompagnement et de financement des jeunes, avec une forte implication des maires et des associations de jeunes’’.

Avec Aps

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet