TRACE Foundation, une organisation à but non lucratif créée pour soutenir les projets qui encouragent une plus grande transparence commerciale, a annoncé aujourd’hui les lauréats du TRACE Prize for Investigative Reporting 2021.

Ce prix annuel récompense le journalisme qui met en lumière la corruption dans les affaires ou les crimes financiers connexes.

Zorayda Gallegos Valle, journaliste indépendante travaillant pour El País au Mexique, a remporté le TRACE Prize pour son enquête qui a mis au jour le stratagème de l’armée mexicaine visant à détourner au moins 156 millions de dollars de ressources publiques par le biais de centaines de sociétés fictives chargées de mener à bien des projets d’infrastructure.

« Je suis reconnaissante à la TRACE Foundation de soutenir le journalisme d’investigation car elle joue un rôle important dans la transparence et la responsabilité des gouvernements du monde entier », a déclaré Mme Valle. « Le journalisme d’investigation est devenu plus pertinent au Mexique et dans le monde entier. Il permet de révéler les activités illégales que les autorités veulent garder secrètes, et de surveiller leurs actions. »

Le deuxième lauréat du TRACE Prize de cette année est l’équipe de reportage FinCEN Files, qui comprenait BuzzFeed News, l’International Consortium of Investigative Journalists (ICIJ) et plus de 100 partenaires médiatiques. L’équipe a mené une enquête de 16 mois, examinant des milliers de documents des renseignements financiers. Ils ont mis au jour un processus de surveillance défectueux qui permettait aux banques mondiales de tirer profit de transactions suspectes. Leurs rapports ont donné lieu à de nouvelles réformes et enquêtes dans de nombreux pays.

« L’enquête sur les FinCEN Files a révélé comment certaines des plus grandes banques du monde jouent un rôle essentiel dans le flux mondial d’argent sale », a déclaré Gerard Ryle, directeur de l’ICIJ. « Nos résultats ont contribué à faire avancer d’importantes réformes en matière de lutte contre le blanchiment d’argent dans certains des principaux centres financiers du monde, et cette reconnaissance de TRACE contribuera à maintenir cette question sous les projecteurs. »

L’ICIJ a également obtenu une mention honorable, avec le reste de l’équipe Luanda Leaks, qui comprend FRONTLINE, le New York Times et 34 autres médias partenaires, pour leur travail de dénonciation de la kleptocratie d’Isabel dos Santos, fille de l’ancien président Angolais. Ils ont révélé comment les professionnels occidentaux jouent un rôle vital, peu examiné, dans le pourrissement de la vie d’innombrables Angolais.

Ferdinand Ayite du magazine L’Alternative au Togo, a obtenu une mention honorable pour son Pétrolegate enquête, qui a révélé de graves malversations financières parmi les fonctionnaires du gouvernement togolais chargés de l’importation et de la tarification des produits pétroliers.

« Même face aux circonstances chaotiques de 2020, les journalistes d’investigation ont persisté », a déclaré Alexandra Wrage, présidente de TRACE. « Nous saluons le travail important qu’ils accomplissent : leur bravoure, leur détermination et leur ingéniosité. TRACE Foundation exprime sa gratitude à nos juges et son admiration pour les lauréats du Prize for Investigative Reporting 2021 et leur important travail. »

Le jury du TRACE Prize 2021 pour le journalisme d’investigation était composé de William Gumede, Diana B. Henriques, Rosebell Kagumire, Peter Klein, Donatella Lorch et Jorge Luis Sierra.

TRACE Foundation ouvrira les candidatures pour le TRACE Prize 2022 du journalisme d’investigation à l’automne 2021. Pour plus de détails, visitez le site t