L’état du Sénégal vient de céder la licence de la 4G à Sonatel ( Orange )  à hauteur de 32 milliards de FCFA pour obtenir 20 M (10 dans la bande 1800 et 10 dans la bande 800) avec l’obligation de débuter sa commercialisation dans 2 mois au plus tard à compter de la date d’assignation des fréquences.


Lire l’Article : 600 milliards sur la table de l’Etat , Orange préoccupée par sa licence globale 

La révélation a été faite ce matin par le Directeur Général de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes.

Devant la presse, Abdou Karim Sall, précise  que l’état du Sénégal a aussi renouvelé  la concession de Sonatel  pour  17 ans  à hauteur de  68 Milliards. Ce qui fait un total de 100 milliards de FCFA dans les caisses de l’Etat.

Cependant la Sonatel fera face à une nouvelle offre imposée par l’ARTP avant d’exploiter sa licence.

L’offre comprend entre autre:

 – Réduction de la durée qui passe de 20 ans à 17 ans

– Réduction des Quantités de fréquence proposées en retirant la bande de fréquence 700 de l’offre pour permettre à notre pays de disposer de ce ressource en OR afin de la vendre au enchère d’ici un an et demi voir deux ans quand elle sera définitivement libérée.

– Augmentation des taux de couverture qui passent de 65% à 70% en 5 ans et 85% à 90% en 10 ans

Lire l’article : Abdou Karim Sall  sur la  licence de la 4G: 30 milliards est un prix raisonnable

Ce renouvellement est marqué par l’introduction d’obligations de couverture entre autres dans son cahier des charges.  C’est à dire l’opérateur a les obligations de couverture voix suivantes :

– 90% de la population en 3 ans

En termes de couverture du territoire, le Concessionnaire doit couvrir d’ici 5 cinq ans l’ensemble des zones frontalières habitées du Sénégal dont le nombre d’habitant est supérieur ou égal à 200.

– le concessionnaire doit couvrir totalement dans un an et demi les axes routiers ci-après

Couverture Téléphone Senegal
Couverture Téléphone Senegal

Capture d’écran 2016-06-21 à 13.49.28

Pour la  qualité de service de la téléphonie et de l’internet, l’ARTP fixera par décision dans les jours à venir les nouvelles exigences et procèdera à des contrôles avec une périodicité mensuelle” soutient Monsieur Sall qui précise que sa structure est en train de discuter avec les autres opérateurs pour l’obtention de la licence 4G