Africa Check fait partie des lauréats du Google Impact Challenge qui vise à utiliser l’intelligence artificielle pour transformer la lutte internationale contre la désinformation.

La désinformation et la mésinformation affectent négativement notre quotidien, notre santé, la sécurité et l’aptitude à participer à la vie sociale de millions de personnes démocratie.

En conséquence, l’existence d’organisations non partisane qui vise à promouvoir l’exactitude et  la qualité des informations mises à la disposition du public, comme Africa Check, devient une nécessité.

Aujourd’hui, le projet a été désigné comme l’un des 20 projets recevant un financement innovant de la part de Google.org et une assistance de la part d’experts en intelligence artificielle de Google.

L’intelligence artificielle pour améliorer fact-checking

Ainsi, au cours des cinq prochaines années, Africa Check utilisera, en partenariat avec Full Fact, l’apprentissage automatique afin d’améliorer considérablement le fact-checking à travers le monde. Les finalités seront entre autres de définir comment l’intelligence artificielle pourrait transformer ce travail, de développer de nouveaux outils ainsi que de les déployer et de les utiliser.

Africa Check assistera aussi des médias, la société civile, les plateformes et les décideurs politiques afin de les aider à comprendre comment l’intelligence artificielle peut contribuer à aider les gens à décider à quelle information se fier et de faire profiter à tous des bénéfices du fact-checking automatisé.

Lire aussi: Un Sénégalais à la tête du premier centre de recherche en intelligence artificielle de Google en Afrique

Au bout de cinq ans, nous espérons que notre projet donnera aux citoyens et internautes la possibilité de placer leur confiance avec assurance, d’aider les compagnies digitales à prendre des décisions justes et bien informées, et de mieux faire comprendre aux décideurs politiques comment ils peuvent agir contre la désinformation tout en protégeant farouchement la liberté d’opinion.

 

Comments

comments